Kenya : Barack Obama visite sa famille et inaugure un centre de jeunesse

USA : Obama débute sa première tournée en Afrique depuis son départ du pouvoir

Obama visite dans son village au Kenya

Quand le président Obama, alors en exercice, s'était rendu au Kenya en 2015, il n'avait pu visiter le village d'origine de son père pour des raisons de sécurité. Il n'était pas encore président.

L'ancien Président des États-Unis, Barack Obama, entame la semaine prochaine une tournée africaine.

Il a ensuite égrené les souvenirs de son premier voyage au Kenya, quand il avait 27 ans. Depuis Nairobi, il avait d'abord pris "un train très lent", puis un bus avec "des poulets sur (ses) genoux et des patates douces s'enfonçant dans (ses) côtes".

De nombreux Kényans considèrent M. Obama comme un enfant du pays et se réjouissent de son succès, bien qu'il n'ait jamais vécu en Afrique.

"C'est une joie d'être avec tant de gens qui font partie de ma famille et tant de gens qui prétendent en faire partie". Il s'est souvenu avoir dû attraper un poulet pour le dîner qu'il n'avait pas eu le cœur de tuer lui-même, ou encore avoir visité la tombe de son père et pris des bains de soleil.

Au Kenya, Barack Obama va participer à l'inauguration d'un centre de sport et de formation professionnelle fondé par sa demi-sœur, le Dr Auma Obama à travers sa fondation Sauti Kuu. Celle-ci a expliqué que ce centre ultra-moderne permettrait aux jeunes de la région d'avoir accès aux livres, à Internet et à des activités sportives. Pour sa part, Barack Obama a estimé que le centre permettrait de responsabiliser et éduquer la jeunesse locale pour qu'elle puisse demander des comptes à la classe politique et faire "des choses remarquables, qui changent le monde". Un comité d'accueil est néanmoins attendu à Kisumu, la troisième plus grande ville du Kenya, où Obama volera lundi avant de se rendre au village natal de son père, Kogelo, dans le comté de Siaya, où a été bâti le centre de sa demi-sœur.

Lundi matin, M. Obama a rendu visite à la matriarche de la famille Obama au Kenya, Sarah, que l'ex-président appelle "Grand-mère", même s'ils n'ont pas de liens de sang, dans le village de Kogelo, où son père est né et est enterré.

Ils pourront aussi recevoir des cours d'éducation civique, de finances, sur la défense de l'environnement ou encore l'éthique de travail.

Il a rencontré dimanche Uhuru Kenyatta, le président du Kenya. À cette occasion, il avait promis de revenir quand il "ne porterait plus un costard" et s'était engagé à œuvrer en faveur de la jeunesse locale.

En fin de journée, il a quitté le Kenya en direction de l'Afrique du Sud, où il prononcera un discours lors de la conférence annuelle de la Fondation Nelson Mandela, qui souligne cette année le centième anniversaire de naissance de l'icône de la lutte contre l'apartheid.

Dernières nouvelles