Les Pussy Riot sortent une nouvelle chanson

Meurtre d’Anna Politkovskaïa condamnation des Pussy Riot la CEDH épingle Moscou

Russie: Une nouvelle chanson des Pussy Riot demande la libération des quatre activistes interpellées pendant le Mondial

Une telle condamnation qui "forcément produit un effet dissuasif sur l'exercice par elles de leur liberté d'expression" n'était "pas nécessaire dans une société démocratique", conclut la Cour. "Dans un homicide de ce type, on ne peut toutefois pas considérer que l'enquête a été appropriée si aucun effort n'a été fait pour identifier le commanditaire du meurtre", affirme la juridiction du Conseil de l'Europe.

Les juges de Strasbourg soulignent que les autorités russes ont élaboré une "théorie principale" impliquant un homme d'affaires résidant à Londres et aujourd'hui décédé sans qu'aucune pièce n'ait jamais été présentée pour étayer cette hypothèse.

Le tribunal avait aussi condamné à 20 ans d'emprisonnement un policier moscovite, Sergueï Khadjikourbanov, pour avoir participé à la préparation du meurtre.

Plus de dix ans après cet assassinat qui avait ému le monde entier, les commanditaires n'ont toujours pas été identifiés par la justice russe. Les requérantes, Maria Alekhina, Nadejda Tolokonnikova, Iékaterina Samoutsevitch, ont subi des traitements dégradants durant leur procès, a jugé la CEDH, épinglant aussi Moscou pour violation de la liberté d'expression. Trois de leurs membres avaient été interpellées à Moscou en février 2012 après avoir tenté d'interpréter des chansons anti-Poutine dans l'enceinte de la cathédrale de Moscou.

Elles avaient été condamnées en août 2012 à deux ans de camp, notamment pour "hooliganisme motivé par la haine religieuse". Ekaterina Samoutsevitch avait finalement été libérée en octobre 2012, tandis que Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina avaient purgé 22 mois de leur peine. Elles y étaient en outre "cernées par des policiers armés et placées sous la garde d'un chien".

La Cour a condamné la Russie à verser jusqu'à 16.000 euros de dommage moral à chacune des Pussy Riot.

Leurs condamnations à des peines de prison avaient entraîné une vague de solidarité de nombreux artistes et musiciens de par le monde.

Le groupe punk Pussy Riot a sorti mardi une nouvelle chanson dont le clip met en scène des policiers russes pacifiques et d'humeur festive, après l'arrestation de quatre de ses membres pour avoir fait irruption sur le terrain lors de la finale de la Coupe du monde.

Lundi, trois autres membres du groupe ont écopé de quinze jours de prison pour avoir brièvement interrompu la finale entre la France et la Croatie, dans le but de demander la libération de tous les "prisonniers politiques".

Dernières nouvelles