Zambie : Koffi Olomide de nouveau interdit d'entrer dans le pays

Koffi Olomide de nouveau interdit d'entrer en Zambie

La Zambie ferme ses portes à Koffi Olomidé

Mais cela ne sera pas possible car la star de la musique congolaise est menacée par un mandat d'arrêt et d'autres plaintes contre lui.

Koffi Olomidé n'est pas à son premier déboire avec les hommes de médias.

Les allégations incluent l'agression d'un photo-journaliste en Zambie lors d'une tournée précédente.

Avant qu'il ne se voit interdire l'entrée sur le sol zambien, à en croire la BBC, Koffi Olomidé se serait excusé dans une vidéo auprès du peuple zambien.

Il est également accusé d'avoir agressé sexuellement ses danseuses, de les avoir séquestrées et de les avoir fait travailler sans permis en France.

Avant sa visite annulée, Olomidé, qui vit en République démocratique du Congo, a décrit la Zambie comme son "deuxième pays" et a déclaré qu'il aimerait se produire dans le pays avant de "mourir". Mais pour l'instant, les excuses diffusées par la radio de la Zambie n'ont pas empêché la décision de décider autrement. Il a rappelé à souhait que la Zambie est comme une "seconde patrie pour lui" et comment il aime la femme zambienne.

En 2008, Koffi Olomidé a été accusé d'avoir donné un coup de pied à un cameraman de la chaîne de télévision privée RTGA de la RDC et d'avoir casser sa caméra lors d'un concert dans la capitale, Kinshasa, suite à un désaccord sur les droits d'enregistrement.

Le week-end dernier, l'ambassade de France en Zambie a également appelé à l'arrestation de la star de la rumba congolaise.

L'ambassadeur de France en Zambie, Sylvain Berger, a menacé d'impliquer Interpol pour arrêter Olomidé, qui, selon lui, n'a pas encore été blanchi des accusations portées contre lui en France.

Le Congolais âgé de 62 ans connu pour son style de vie extravagant n'est pas nouveau à la controverse. En 2016, rappelle-t-on, il a été filmé en train de donner des coups de pied à sa danseuse à son arrivée au Kenya.

De son côté, l'artiste se refuse de tout commentaire au sujet de ce feuilleton zambien, qui fait bouger la toile.

Dernières nouvelles