Tour de France: Chris Froome bousculé par un spectateur

Tour de France: Chris Froome bousculé par un spectateur

Geraint Thomas bis repetita, Bardet 3e et grand animateur à l'Alpe-d'Huez

Dans le dernier virage avant l'arrivée, Thomas, maillot jaune sur le dos, faisait parler sa puissance pour décrocher sa deuxième victoire d'étape en deux jours! Le Gallois s'est montré le plus fort dans les derniers mètres de l'ascension, devançant Tom Dumoulin, Romain Bardet et Chris Froome.

Au classement, Thomas précède désormais Froome de 1 min 39 s, à la sortie des Alpes. On aurait aimé dire que son panache a été payant, qu'il a réussi à bouger l'armada britannique en levant les bras au sommet de l'Alpe d'Huez. Et comme chaque année, les prétendants ne rêvent que d'une chose: vaincre les Alpes et les Pyrénées, revêtir le maillot jaune et parader sur les Champs-Elysées.

"Je l'ai dit hier (mercredi), 'Froomey' reste le leader", a déclaré Thomas, qui s'est comporté d'ailleurs en lieutenant dans la montée de l'Alpe d'Huez après un gros travail du néophyte mais très prometteur Egan Bernal (21 ans), pépite du cyclisme colombien.

Kruijswijk s'est intégré dans une échappée-fleuve formée sur les premières pentes de la Madeleine, le premier grand col. Il a distancé ses derniers compagnons à mi-pente de la Croix-de-Fer, à 68 km de l'arrivée.

Au sommet, Steven Kruijswijk a basculé avec plus de 6 minutes d'avance sur le groupe des favoris mené le plus souvent par l'équipe de Froome et de Thomas, relayés partiellement par les hommes de Bardet et de Quintana.

Coup dur pour Vincenzo Nibali (Bahrain). Le Sicilien a pu toutefois remonter sur le vélo et a franchi la ligne avec une poignée de secondes de retard sur le groupe de tête, qui a joué au chat et à la souris dans les derniers kilomètres.

Des huées ont également accueilli Thomas à la cérémonie protocolaire sur le podium.

Cette troisième étape alpestre, longue de 175,5 km, a provoqué une hécatombe dans les rangs des sprinteurs.

Avant le départ de Bourg-Saint-Maurice, le Colombien Rigoberto Uran, 2e en 2017, avait lui aussi renoncé. Au lendemain de l'abandon de Marcel Kittel et Mark Cavendish, ce sont André Greipel, Dylan Groenewegen et Fernando Gaviria qui ont abandonné!

Dernières nouvelles