À quoi va ressembler le TGV du futur — SNCF

Plus grand, connecté et recyclable : à quoi va ressembler le

La SNCF confirme une méga-commande à Alstom pour ses "TGV du futur"

La SNCF confirme ainsi l'annonce faite le 22 mars par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire à l'issue d'un comité de suivi de la fusion entre Alstom et Siemens.

Les 480 salariés de la branche transport qui travaillent sur le site de Belfort restent prudents.

"C'est une décision historique", a affirmé M. Pepy, précisant qu'il s'agit de "la plus grosse commande de TGV jamais passée en France". La livraison se terminera en 2031.

Fabriqué à Belfort, ce train à deux étages capable d'accueillir jusqu'à 700 personnes contre 500 aujourd'hui sera moins coûteux à fabriquer (25 millions d'euros au lieu de 30 millions), moins consommateur d'énergie (-20%), capable de prévenir lui-même quand des pièces sont usées et, a priori, plus confortable. Ce train est une énorme avancée pour nos clients", a-t-il encore indiqué, rappelant que la SNCF accueille " 100 millions de clients " chaque année dans ses TGV". Le nouveau TGV sera modulable, avec des fauteuils montés sur des rails permettant un aménagement flexible de l'intérieur des rames.

Pour l'économiste Marc Ivaldi, professeur à l'école d'économie de Toulouse, "il est certain que d'avoir un carnet de commandes bien rempli n'est pas une mauvaise chose" pour Alstom dans son contexte de rachat par Siemens, notant qu'ainsi "la mariée est plus jolie". Livraisons échelonnées jusqu'en 2033 La SNCF espère une mise en circulation de cette nouvelle génération de TGV à partir de 2023, avec des livraisons échelonnées jusqu'en 2033.

La SNCF doit officialiser une importante commande jeudi.

Ces "TGV du futur" présentent plusieurs nouveautés. La société ferroviaire a donc décidé de s'attaquer au problème avec "des grilles d'aération où l'air est soufflé par le haut et non plus sous le coude". Le PDG de la SNCF précise qu'avec cette commande on pourra conserver "4.000 emplois pendant 10 ans ".

Dernières nouvelles