Apple, toujours plus haut et toujours plus riche

Bourse: Amazon sur le point de détrôner Apple

AFP Archives Lionel BONAVENTURE

Même si cela se rapproche, ce n'est pas encore que la capitalisation boursière d'Apple atteindra les 1 000 milliards de dollars (956,5 milliards de dollars actuellement).

Cette publication permettait au titre d'avancer de 4,03% à 197,95 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street vers 02H20 GMT (mercredi), à environ une dizaine de dollars du niveau requis pour atteindre les 1.000 milliards en Bourse. Le groupe a fini la séance officielle à 935,3 milliards de dollars.

Les marchés étaient attentifs à tout signe de faiblesse, que ce soit à propos des iPhone ou à propos de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine -un des principaux marchés d'Apple- dont la firme de Cupertino (ouest) est très dépendante. Ils sont en progression de 31% à 9,5 milliards de dollars. Il y a une interdépendance entre les Etats-Unis et la Chine, impossible d'y échapper et elle (leur) sert aussi à se rapprocher: "l'un ne prospère que si l'autre (prospère) aussi", a-t-il continué. Cependant, avec des iPhone plus chers, les revenus générés sont en hausse de 20 % (29,9 milliards de dollars; 56 % du chiffre d'affaires total).

"Le PDG du groupe, Tim Cook, a évoqué dans le communiqué de résultats le " meilleur troisième trimestre " d'Apple, aidé par de " solides ventes d'iPhone, des services et des objets connectés ".

Les services (iTunes Store, Apple Music, Apple Pay, AppleCare) étaient l'autre segment très attendu et observé pour son rôle croissant dans les revenus d'Apple.

Le secteur technologique a été malmené en Bourse ces derniers jours, dans le sillage des résultats décevants de Facebook puis de Twitter publiés la semaine dernière.

Luca Maestri, directeur financier d'Apple, a dit à Reuters que ce prix avait été dopé par les derniers modèles les plus coûteux du groupe, dont l'iPhone X, commercialisé à 999 dollars. Apple devrait dévoiler le nouveau-né de la gamme à la rentrée. Le chiffre d'affaires trimestriel atteint 53,3 milliards de dollars, en hausse de 17 % sur un an.

Apple prévoit pour la période juillet-septembre, quatrième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d'affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars alors que l'estimation actuelle des analystes est de 59,6 milliards. Apple deviendrait la première entreprise privée à franchir ce cap. Rapporté par action, référence en Amérique du Nord, le bénéfice ressort à 2,34 dollars, davantage que prévu.

Dernières nouvelles