Publicité, messages payants : le nouveau modèle économique de WhatsApp

Facebook dont la croissance ralentit va tenter de gagner de l'argent avec sa messagerie Whats App en faisant payer certaines entreprises voulant dialoguer avec leurs clients

Facebook veut gagner de l'argent avec WhatsApp

C'est en fait l'extension de WhatsApp Business après plusieurs tests menés autour d'une solution de type relation client et pour la présence d'entreprises sur le service de messagerie avec un profil professionnel (adresse, email, site web, description de l'entreprise). Désormais, WhatsApp proposera des options payantes à destination des entreprises.

Le fait de faire payer les messages qu'au-delà de 24 heures est un excellent moyen de créer un levier de croissance.

Autre voie explorée par Facebook pour faire de l'argent avec WhatsApp: ouvrir la messagerie aux pros. Des entreprises pourront désormais communiquer avec les utilisateurs de WhatsApp par le biais de messages qui leur seront facturés: confirmation d'une livraison, rappel d'un rendez-vous, envoi d'un billet, etc. Néanmoins, elles seront toujours en mesure de dialoguer gratuitement avec les clients via l'application.

Les utilisateurs devront pour ce faire fournir leur numéro de téléphone aux marchands partenaires, qui pourront également profiter de publicités sur le flux d'actualité Facebook pour initier la conversation.

Après avoir annoncé les appels vocaux et vidéo de groupe, WhatsApp franchit une étape cruciale avec sa première offre de monétisation en direction des entreprises. Facebook affirme avoir testé cette solution auprès de 90 grandes entreprises, comme Singapore Airlines ou Uber. Elles seront d'ailleurs facturées au même tarif mentionné ci-dessus. Si Facebook n'en parle pas encore, il est également possible que des publicités viennent plus tard s'inviter directement dans notre boîte de réception de messages, comme c'est actuellement le cas sur Messenger.

Depuis le rachat de WhatsApp en 2014 par Facebook, Mark Zuckerberg n'avait pas encore intégré la publicité malgré que cette dernière soit le fer de lance de son réseau social.

Dernières nouvelles