Vivendi va céder jusqu'à 50% d'Universal Music Group et acquérir Editis

Vivendi et de Universal

Vivendi et de Universal

Fort d'une cinquantaine de maisons d'édition (Nathan, Bordas, Robert Laffont, Plon, XO, Le Cherche Midi, Pocket...), Editis est présent dans la littérature générale (Marc Lévy, Michel Bussi...), le scolaire, le livre illustré, la jeunesse, le manga et vient de se lancer dans le livre audio. "Cette acquisition constituerait une nouvelle étape majeure dans la construction d'un groupe intégré centré sur les médias et la communication", justifie Vivendi dans un communiqué.

Le groupe d'édition faisait partie des actifs cédés en 2002 par Vivendi à Lagardère, dans le cadre, déjà, d'un virage stratégique.

Le géant des médias Vivendi a annoncé lundi vouloir céder jusque 50% du capital d'Universal Music Group (UMG) et est entré parallèlement en négociations exclusives pour acquérir le groupe d'édition Editis. Le groupe, qui avait envisagé un temps l'introduction en Bourse d'UMG, a finalement écarté cette possibilité du fait de " sa complexité " et se donne 18 mois, après le lancement de l'opération à l'automne, pour trouver les partenaires idéaux. "Le cash issu de cette cession pourrait être utilisé pour un programme de rachat d'actions conséquent et une réduction de capital", précise le groupe français, qui définira "un prix de réserve" minimum pour l'entrée de partenaires au capital d'UMG.

Vivendi, premier actionnaire de Telecom Italia (Tim) avec 24% du capital, a perdu le contrôle du conseil d'administration de la société début mai, face au fonds américain Elliott.

Vivendi a par ailleurs dévoilé un résultat net part du groupe en baisse de 6,3% au titre du premier semestre, à 165 millions d'euros.

Vivendi invoque notamment le risque d'exécution du plan industriel 2018-2020 "eu égard au moindre pouvoir de Vivendi dans la prise de décisions financières et opérationnelles de TI". Son Ebita est ressorti, lui, à 542 millions, en progression de 54%.

Le pôle publicitaire Havas anticipe une meilleure croissance organique du revenu net au second semestre, grâce aux gains de budgets significatifs enregistrés au premier.

→ Editis a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires d'environ 750 millions d'euros et un bénéfice opérationnel récurrent d'environ 60 millions.

Le groupe entend renforcer son portefeuille dans les contenus. Enfin, le chiffre d'affaires semestriel de Vivendi a atteint 6,46 milliards d'euros, en progression de 18,3%.

Dernières nouvelles