Carmat : une transplantation réussie réveille l'action de la medtech

Pour la première fois un patient avec un coeur Carmat a été greffé d'un vrai coeur

CIOT AFP

Le patient, qui souffrait d'insuffisance cardiaque terminale, n'était initialement pas éligible à une transplantation en raison de son hypertension pulmonaire.

Pour pouvoir bénéficier d'une transplantation cardiaque, ce patient devait passer par un cœur artificiel.

Un patient a reçu avec succès une transplantation cardiaque après avoir été équipé du coeur artificiel de la medtech pendant huit mois. L'opération a été menée au National Center for Cardiac Surgery d'Astana, au Kazakhstan, par l'équipe du docteur Yuriy Pya.

Un patient greffé du coeur après avoir reçu pendant 8 mois un coeur artificiel Carmat
High-tech Un patient greffé du coeur après avoir reçu pendant 8 mois un coeur artificiel Carmat

L'intervention a consisté à explanter la prothèse Carmat que le patient avait reçue en octobre 2017, puis à lui transplanter un greffon de cœur, "après 8 mois d'un excellent fonctionnement du cœur artificiel", a expliqué Carmat dans un communiqué. Mais, grâce au soutien du dispositif Carmat, son état de santé s'est amélioré au cours des huit mois de vie avec la bioprothèse, ce qui lui a permis de recevoir, en juin dernier, le cœur d'un donneur.

L'implantation du coeur artificiel chez ce patient s'inscrivait dans l'étude "pivot" lancée à l'été 2016 par Carmat, et qui doit permettre d'atteindre 20 patients implantés d'ici la fin 2018.

L'étude pivot avait marqué un temps d'arrêt en décembre 2016, alors que le cinquième patient greffé d'un coeur Carmat était décédé en France. Le calendrier est serré, car Carmat s'est aussi fixé pour objectif de décrocher dès 2019 une autorisation de commercialisation en Europe pour sa prothèse.

Dernières nouvelles