Le chef de la diplomatie britannique à Pékin, Paris et Vienne — Brexit

Jeremy Hunt a choisi la Chine comme première destination de sa première grande tournée à

"Nous nous en félicitons et avons dit que nous allions explorer" cette possibilité, a-t-il dit.

La Chine a proposé à la Grande-Bretagne un accord de libre-échange après le Brexit lundi, alors que Pékin reste dans une guerre commerciale de plus en plus amère avec Washington, alors même qu'un diplomate chinois réitère sa porte ouverte au dialogue.

"Ma relation avec la Chine remonte à loin", a assuré M. Hunt, évoquant une première visite dans le pays à l'âge de 19 ans.

Depuis la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne, lors du référendum de juin 2016, Londres multiplie les contacts diplomatiques pour préparer les accords commerciaux qui viendront se substituer à ceux de Bruxelles.

Wang, qui se tient à côté de Hunt dans une maison d'hôtes de la banlieue ouest de Pékin, n'a pas mentionné directement l'offre de négociations de libre-échange mais a déclaré que les deux pays avaient " accepté de se joindre de manière proactive aux stratégies de développement commerce et investissement mutuel ". Avant le début des entretiens avec Wang Yi, Jeremy Hunt a suscité l'hilarité de ses hôtes en présentant comme "japonaise" sa femme qui est en fait. chinoise.

"Ma femme est Japonaise... ma femme est Chinoise, a lancé le secrétaire au Foreign Office. Quelle terrible erreur à ne pas faire". Les Chinois reprochent fréquemment à leurs voisins de ne pas suffisamment reconnaître les crimes commis par l'armée d'occupation japonaise en Chine pendant la seconde guerre mondiale.

Après la Chine, Jeremy Hunt se rendra à Paris et à Vienne pour des discussions là aussi consacrées au Brexit. Jeremy Hunt, qui vient tout fraichement de remplacer Boris Johnson, était censé trancher avec la personnalité bravache de son prédécesseur.

La semaine passée, le négociateur en chef pour l'Union européenne, Michel Barnier, a retoqué le "plan de Chequers" de Theresa May, une proposition visant à conserver des liens commerciaux étroits avec le continent après le Brexit.

Dernières nouvelles