Macron va recevoir Theresa May à Brégançon — Brexit

Theresa May et Emmanuel Macron ici en juin à l'Elysée

Theresa May et Emmanuel Macron ici en juin à l'Elysée. REUTERS Philippe Wojazer File

Ce mardi, l'Elysée a annoncé que le président français allait recevoir la Première ministre britannique vendredi en fin de journée au fort de Brégançon (Var).

Une heure après lui, la Première ministre britannique, de retour de ses vacances en Italie, a à son tour franchi la grille ouvrant sur l'étroite digue artificielle qui mène à la bâtisse elle-même, perchée sur un piton rocheux, ont constaté des journalistes de l'AFP. Ce soir le couple Emmanuel et Brigitte Macron reçoit le couple britannique Theresa May et son époux Philippe. Les deux dirigeants vont s'entretenir au sujet du Brexit, à l'heure où les négociations patinent à l'approche du divorce entre Londres et l'Union européenne.

Leur rencontre se déroule ce vendredi soir, dans la résidence officielle d'été de la présidence de la République française.

C'est le pari politico-météorologique de Theresa May: que le soleil du Var, où les températures ont frôlé les 40 ° C cette semaine, assouplisse la position d'Emmanuel Macron sur le Brexit et les conditions de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

"Nous sommes déjà d'accord sur 80% de l'accord de retrait", a souligné Michel Barnier dans une tribune publiée jeudi par Le Figaro.

Theresa May devait aussi parler à Emmanuel Macron du livre blanc publié en juillet par Londres, avec des propositions pour définir la relation entre le Royaume-Uni et l'UE. Mais "nous devons encore trouver un accord sur des points importants", a-t-il précisé, en citant en particulier l'épineuse question de la frontière entre l'Irlande du Nord, concernée par le Brexit, et l'Irlande, membre de l'UE.

"En visite lundi à Paris, le nouveau chef de la diplomatie britannique, Jeremy Hunt, s'était déclaré " préoccupé " par le " vrai risque d'un Brexit sans accord ".

Pour un diplomate européen à Bruxelles, cet activisme diplomatique n'est pas étonnant.

La France est perçue au Royaume-Uni comme l'un des principaux obstacles à un assouplissement de la position de l'UE dans ces négociations. "L'absence d'un accord sur le retrait n'est pas un scénario que nous, comme nos partenaires, souhaitons", souligne l'Élysée.

Theresa May est la première personnalité invitée par Emmanuel Macron au fort de Brégançon, dont l'Élysée a récemment repris la gestion au Centre des monuments nationaux (CMN) afin qu'il redevienne un lieu de vacances d'été pour le président et que ce dernier puisse y accueillir des hôtes internationaux.

Dernières nouvelles