Elon Musk va quitter la Bourse pour avoir les coudées franches

Tesla envisage son retrait de la Bourse

Automobile : l'action de Tesla suspendue après un tweet d'Elon Musk évoquant une sortie de Bourse

Elon Musk, le PDG de Tesla avait semé le trouble durant l'après-midi en annonçant par tweet qu'il "envisageait" de fermer le capital de Tesla, ajoutant que le financement du rachat d'actions était "assuré".

Un temps suspendue, la cotation du titre a repris en hausse, l'action gagnant jusqu'à 10% peu avant la clôture de Wall Street.

A 420 dollars l'action, l'opération représente une prime de 20% sur le cours de clôture de lundi, valorisant Tesla autour de 72 milliards de dollars (62 milliards d'euros). Ce serait également la plus grosse opération de retrait de la cote, ce qui pose la question du financement.

On se doit de noter que cette annonce voit le jour au moment où les attaques de spéculateurs se multiplient.

Sortir de la Bourse permettrait à Tesla d'échapper aux exigences de transparence des investisseurs et autorités de régulation sur les marchés cotés.

L'opération envisagée par Elon Musk constituerait le plus important LBO (leveraged buyout, acquisition financée par de la dette) de l'histoire, devançant nettement le rachat pour 45 milliards de dollars de la compagnie d'électricité texane Energy Future - qui finit en faillite en 2014.

Mais s'il s'agit d'une ruse de Musk pour faire chuter les spéculateurs, elle pourrait néanmoins s'avérer risquée.

Ce n'est pas la première fois qu'Elon Musk évoque un retrait de la cote de Tesla: il avait déjà émis cette hypothèse dans un portrait que lui consacrait le magazine RollingStone en novembre dernier.

Vers 13H30, Tesla prenait 4,97 % à 358,98 dollars après avoir gagné jusqu'à 8,4 % juste après la diffusion du tweet.

Dans sa lettre aux employés, Musk écrit que "Tesla étant le titre le plus vendu à découvert dans l'histoire de la Bourse, le fait d'être coté pousse un grand nombre de personnes à attaquer l'entreprise". Des " distractions " de nature à engendrer des départs au sein des meilleures compétences de l'entreprise.

Musk subit de plein fouet la pression des investisseurs qui attendent qu'il tienne sa promesse de faire de Tesla un constructeur rentable.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité de la Bourse américaine, autorise les entreprises à utiliser des réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook pour leur communication avec les investisseurs, dès lors que ces derniers ont été informés aux préalable de l'utilisation de ces canaux.

Selon les sources bancaires, le partenaire évident pour Musk serait un fonds souverain ou un gros fonds investi en technologies comme le Vision Fund du groupe japonais Softbank. Utilisera-t-il le LBO (leverage buy out), un montage financier qui permettrait à un holding créé spécialement pour l'occasion de racheter Tesla en empruntant massivement de l'argent? Ce record est jusqu'à présent détenu par le groupe énergétique américain TXU Corp qui avait été racheté par les fonds KKR, TPG et Goldman Sachs en 2007 pour 44 milliards de dollars.

Dernières nouvelles