Emmanuel Macron prend son premier bain de foule à Brégançon

UN DRONE SURVOLE LE FORT DE BRÉGANÇON ENQUÊTE OUVERTE

UN DRONE SURVOLE LE FORT DE BRÉGANÇON ENQUÊTE OUVERTE

La préfecture du Var, où se situe le fort, a précisé mardi que le drone était "tombé à l'eau ".

Une enquête a été ouverte lundi après le survol du fort de Brégançon (photo), où Emmanuel Macron passe ses vacances, par un drone.

Le drone qui avait été repéré en vol lundi à proximité du fort de Brégançon est en effet "tombé à l'eau" après avoir été neutralisé par brouillage des ondes, précise Var Matin. "Une enquête est en cours concernant ce survol", a indiqué l'Elysée à l'AFP, se refusant, en raison de cette enquête, d'indiquer si l'engin a été ou non abattu. Le couple présidentiel est arrivé au fort de Brégançon, résidence officielle des présidents en villégiature, vendredi 3 août. Un arrêté interministériel du 14 mars 2008 a créé une zone réglementée interdisant le survol, par tout aéronef, à moins de 3.300 pieds, environ 1.000 mètres, et dans un rayon de 3 kilomètres comprenant le Fort de Brégançon, rappelle-t-elle.

Après une rencontre diplomatique vendredi soir avec la Première ministre britannique Theresa May, le président Macron, qui doit passer quinze jours sur place, n'a fait aucune apparition publique.

L'Elysée a indiqué que "l'ensemble du programme de congés du Président est privé et non officiel" et que "les sorties du Président sont toutes privées".

Dernières nouvelles