"Des tracts " Hollande 2022 " : "et s'il revenait ?

François Hollande

Le JDD dévoile le premier tract distribué cet été pour une éventuelle candidature de François Hollande en 2022: "L’histoire n’est pas terminée"- Vidéo

A Marseille, comme à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ou encore dans le Puy-de-Dôme, des soutiens "hollandais" distribuent le tract, qui affiche sur son côté recto le portrait de François Hollande accompagné du slogan "Hollande 2022". Qui a inversé la courbe du chômage? Le document est édité par un réseau de soutiens hollandistes nommé Inventons demain, assure le JDD dans son édition du dimanche 11 août.

L'entourage de François hollande, a réagi à l'apparition du tract en assurant que l'ancien locataire de l'Elysée "n'a rien demandé, rien commandé". Tel semble d'ailleurs être l'objectif de cette opération si l'on en croit le JDD : sonder l'état d'esprit des Français quant à l'idée d'un retour sur le devant de la scène politique de celui qui avait renoncé à briguer un second mandat. Ils ont décidé d'évaluer cet été l'image de l'ancien président sur le terrain, questionnaire en main. "Que gardent-ils en mémoire un an après?"

L'accueil? "Beaucoup moins hostile qu'au moment des législatives", assure-t-il. "Bienveillance", "indulgence" et "décrispation" seraient au rendez-vous.

François Hollande, le 28 juin 2018 à Alençon. "Personne ne remet en cause son honnêteté et son coté sympa, proche des gens. Ce sont déjà deux atouts énormes en politique", lâche t-il.

Cette initiative fait en tout cas écho aux petites phrases et autres sous-entendus sur un éventuel come back distillés par François Hollande et son entourage, depuis que l'ancien Président parcourt la France pour dédicacer son ouvrage, " Les leçons du pouvoir ". N'a-t-il pas dit, après la victoire des Bleus en Coupe du monde de football: "Ça montre qu'on peut gagner deux fois"? Interrogé à ce sujet, l'animateur du groupe élude, évoque des "contacts indirects", mais affirme qu'Inventons demain remettra les conclusions de son étude à l'ancien Président lui-même, fin octobre, en région parisienne.

Dernières nouvelles