Décès de l'écrivain VS Naipaul

L'écrivain britannique originaire de Trinité-et-Tobago V.S. Naipaul en 2016

LEONARDO CENDAMO Leemage AFP L'écrivain britannique originaire de Trinité-et-Tobago V.S. Naipaul en 2016

Les hommages se sont multipliés dimanche après l'annonce de la mort, à l'âge de 85 ans, de l'écrivain britannique V.S. Naipaul, prix Nobel de littérature en 2001.

Ses premiers travaux, consacrés aux Antilles, vont ensuite s'élargir au monde entier, Naipaul se concentrant essentiellement sur les traumatismes liés aux changements post-coloniaux.

Vidiadhar Surajprasad Naipaul, en 1932, le prix Nobel a été soulevée à la Trinité-et plus tard déménagé en Angleterre pour assister à l'Université d'Oxford, où il a d'abord commencé sa longue carrière d'écrivain. Sans conteste l'un des plus grands écrivains contemporains de langue anglaise, auteur de quelque 30 ouvrages de fiction, d'enquêtes et d'ordre autobiographique, il apparaît comme le peintre résolu du déracinement des petites gens, sur fond d'empires en déclin.

Auteur d'une trentaine de livres, il s'est notamment fait connaitre avec son célèbre "Une maison pour Monsieur Biswas". L'académie suédoise l'a vu comme un "écrivain cosmopolite" et "tourmondiste littéraire", ajoutant: "La pauvreté culturelle et spirituelle de Trinidad l'afflige, l'Inde lui est devenue étrangère et il lui est impossible d'adhérer aux valeurs traditionnelles de l'ancienne puissance coloniale anglaise".

V.S. Naipaul a aussi remporté la prestigieuse récompense anglo-saxonne Booker Prize en 1971 et a été fait chevalier par la Reine Elisabeth en 1990.

En 1998, il livrait 'Jusqu'au bout de la foi', après avoir refait, apaisé, le voyage qui l'avait conduit, 17 ans auparavant, dans les quatre pays musulmans non arabes (Indonésie, Iran, Pakistan, Malaisie) qui avaient inspiré le fiévreux 'Crépuscule sur l'Islam, voyage au pays des croyants'.

Il y décrivait les pays postcoloniaux comme des sociétés " à moitié faites " et soutenait que l'islam réduisait à l'esclavage les autres cultures et tentait de les éliminer.

L'année du décès de Pat, il avait épousé la journaliste pakistanaise Nadira Alvi. Quand je lis une partie d'une œuvre, en un ou deux paragraphes, je sais si c'est écrit par une femme ou un homme. Le Président indien Ram Nath Kovind a exprimé sa "tristesse" sur Twitter.

Dernières nouvelles