Le nouveau format adopté — Coupe Davis

Tennis- Tennis- La Grande Bretagne ne soutiendra pas le projet de réforme

La Grande Bretagne ne soutiendra pas le projet de réforme

Via son compte Twitter, Nicolas Mahut a évoqué avec regret le changement de format de la Coupe Davis.

La fédération internationale de tennis (ITF) a adopté jeudi à Orlando le projet de réforme de la Coupe Davis qui redessine totalement le format de l'épreuve par équipes centenaire. L'édition 2018 a lieu à Londres du 11 au 18 novembre. Si jusqu'ici la compétition se déclinait sur quatre week-ends de trois jours (premier tour, quarts, demies, et finale), la Coupe Davis se déroulera désormais sur deux semaines, avec une phase finale regroupant dix-huit équipes, qui clôturera la saison en novembre.

"Je suis ravi que ce vote assure à long terme la pérennité de la Coupe Davis, a déclaré Haggerty". Les douze voix de la FFT ont fait très mal. Décision très difficile à assumer en tant que français. "La CD est morte et une partie de l'histoire de notre sport envolée pour une poignée de dollars". Lancé en février dernier, le projet de cette nouvelle formule (d'application dès 2019) vise à regagner l'adhésion des stars qui boudaient la compétition.

Aux côtés des Etats-Unis, de l'Espagne, de l'Italie, de l'Argentine, mais contre l'Australie et la Grande-Bretagne, la Fédération française a milité pour ce qui s'apparente plus à une révolution qu'à une réforme, en dépit de l'opposition d'une majorité de ses joueurs. Chaque confrontation sera composée de deux matchs en simple et d'un double. ces rencontres se disputeront en deux sets gagnants, et non plus au meilleur des cinq manches comme cela était le cas jusqu'alors. Un seuil qui a été nettement dépassé puisque les 120 délégués présents lui ont accordé 71,43% des suffrages. De quoi satisfaire le groupe Kosmos, présidé par le footballeur barcelonais Gerard Piqué et qui est à l'origine de cette nouvelle formule.

Dernières nouvelles