États-Unis : 300 prêtres accusés de pédophilie. Plus de 1000 enfants victimes

USA une enquête accuse 300 prêtres de pédophilie plus de 1.000 enfants victimes

Monde USA une enquête accuse 300 prêtres de pédophilie plus de 1.000 enfants victimes

La plupart des faits sont aujourd'hui prescrits.

C'est un rapport de 884 pages qui fait le récit de plus de 70 ans de pédophilie. Un grand nombre de victimes avaient moins de dix ans à l'époque. L'enquête met aussi en cause l'attitude de plusieurs policiers ayant refusé à l'époque de donner suite à des plaintes.

Alors que certains faits datent des années 1950, la justice ne peut plus poursuivre plusieurs des accusés, dont certains sont décédés. Il ont fait le choix de rendre publics les noms des hommes d'Eglise accusés, bien que ces derniers ne soient plus passibles de poursuites.

Le procureur général a déclaré que plus de 1 000 enfants, dont des jeunes garçons, des jeunes filles ainsi que des adolescents, ont été agressés et violés par des prêtres pédophiles au cours d'une période de 70 ans.

D'après le magistrat, ces prêtres se sont servis de "la foi comme d'une arme" pour faire taire leurs victimes, prenant l'exemple de l'un d'entre eux qui aurait décrit à des enfants comment "Marie devait lécher Jésus pour qu'il reste propre après sa naissance", afin d'obtenir des fellations.

Le représentant du ministère public regrette également que "leurs responsables n'ont rien fait".

De nombreuses anecdotes, figurant dans le rapport, dépeignent une hiérarchie ayant souvent eu une démarche active pour ne pas ébruiter les cas d'abus sexuels et pour protéger les auteurs de ces agressions. " Nous ne les avons probablement pas tous mentionnés ", a expliqué Josh Shapiro, le procureur général de Pennsylvanie, lors d'une conférence de presse. "Durant des décennies", précise le rapport.

Mais leur message est limpide: moins l'église catholique agira, plus le grand déballage sera radical, précis et redoutablement destructeur pour la réputation de l'institution.

Malgré des réformes institutionnelles, "les hauts responsables de l'église ont le plus souvent échappé à leurs responsabilités", poursuit le rapport.

L'enquête vise 301 prêtres, dont certains sont morts.

Des évêques et des cardinaux "ont, pour l'essentiel, été protégés".

Le rapport intervient alors que des allégations d'abus sexuels sur des enfants refont surface au sein de l'Église catholique.

"La dissimulation, par l'Église, a rendu impossible que justice soit rendue pour ces victimes ", a déploré mardi 14 août Josh Shapiro.

Dernières nouvelles