Viaduc effondré à Gênes: "l'état d'urgence" instauré pour 12 mois en Italie

Vue générale de l’effondrement du viaduc autoroutier de l’A10 le 15 août 2018 à Gênes dans le nord de l’Italie

Vue générale de l’effondrement du viaduc autoroutier de l’A10 le 15 août 2018 à Gênes dans le nord de l’Italie

Le bilan mercredi en fin de journée était de 39 morts et 16 blessés, dont neuf dans un état grave.

Une trentaine de voitures et plusieurs camions sont tombés dans le vide, faisant une chute d'environ 45 mètres et s'écrasant sur des entrepôts et des maisons se trouvant sous le viaduc.

11h09: "Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères confirme avec tristesse la présence de trois ressortissants français parmi les victimes de la catastrophe de Gênes".

Deux jours après le drame, de nombreuses personnes sont toujours portées disparues.

Surnommé pont Morandi, du nom de son architecte, l'édifice construit dans les années 1960 avait fait l'objet de nombreux travaux en 2016.

- Le gouvernement a décrété l'état d'urgence pour 12 mois et un jour de deuil national.

Le 15 août, après un Conseil des ministres extraordinaire, le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, a fait savoir lors d'une conférence de presse: "Nous avons déjà annoncé que nous allions lancer la procédure de révocation de la concession de la société Autostrade". Qui étaient les quatre jeunes Français décédés dans l'effondrement du pont de l'A10 à Gênes?

La société, qui appartient au groupe Atlantia, contrôlé à 30% par la famille Benetton, a souligné dans un communiqué que le tronçon était analysé "à un rythme trimestriel en suivant les normes légales et avec des vérifications supplémentaires d'appareils hautement spécialisés".

L'effondrement du viaduc de Gênes a causé la mort d'une quarantaine de personnes.

Toutefois, la préfecture a reçu beaucoup de signalements de disparus, donc les recherches se poursuivent.

"Les responsables seront pleinement sanctionnés".

Selon les informations de notre reporter sur place, une dizaine de personnes pourraient encore être coincées à l'intérieur de ces débris de béton, ce qui explique aussi pourquoi les secouristes sont toujours aussi mobilisés sur place. "Les 240 pompiers engagés vont se relayer toute la nuit en travaillant à la lumière des projecteurs". "Les premières victimes de surface ont été évacuées, maintenant il faut rechercher sous les décombres des bâtiments, mais il y a des milliers de tonnes de béton", a-t-il dit à l'AFP.

Matteo Salvini, patron de la Ligue (extrême droite) et vice-Premier ministre, a cependant prévenu dès ce mardi que les éventuels "engagements extérieurs" de l'Italie, c'est-à-dire européens, ne l'empêcheraient pas "de dépenser l'argent nécessaire pour la sécurité des écoles et des autoroutes".

Mercredi, le ministre des Infrastructures et des Transports, Danilo Toninelli, a appelé les dirigeants de la société autoroutière à démissionner.

Dernières nouvelles