L'épidémie d'Ebola progresse au Nord-Kivu — RDC

Ebola en RDC : 50 morts,

Ebola en RDC: 50 morts, «contacts» revus à la baisse

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus Ebola est une maladie grave dont le taux de mortalité peut atteindre 90 pc.

Kinshasa, le lundi 20 août 2018 - Le ministère de la santé congolais a publié, ce samedi, un nouveau bilan de la dixième épidémie que connaît la République Démocratique du Congo (RDC) depuis la découverte du virus dans ce pays en 1976. 2 000 personnes sont médicalement suivies. 22 décès sont confirmés et 27 autres probablement liés au virus mortel.

La plupart des décès (39) ont été enregistrés dans la bourgade agricole de Mangina à 30 kilomètres au sud-ouest de Beni, d'où est partie l'épidémie.

L'Organisation mondiale de la santé dit ne pas savoir si "toutes les chaînes de transmission ont été identifiées ".

Puisque la période d'incubation du virus étant de 21 jours, les signes de la maladie ne sont pas visibles avant ce délai.

Priez à Dieu qui est le médecin par Excellence à donner l'intelligence et la sagesse aux professionnels de santé qui s'occupent de la riposte sur terrain et qu'il apporte sa guérison aux malades ainsi que sa protection au reste de la population. Depuis le début et la déclaration de l'épidémie, nous avons mis en place toute une série de mesures conventionnelles telles que la surveillance, pour essayer de bien investiguer tous les cas suspects, identifier les cas confirmés, suivre les contacts, essayer de vacciner tous les personnels de santé, et vacciner aussi tous les contacts et les contacts des contacts.

Parmi ces décès, "deux enfants (...) et les centres de traitement Ebola à Beni et Mangina prennent actuellement en charge six enfants infectés par la maladie ou suspectés de l'être". "C'est vrai que la situation sécuritaire est un véritable défi".

Faciliter l'accès aux soins pour la population. Un appel lancé à destination, entre autres, des groupes armés pour éviter qu'ils n'entravent le travail des humanitaires.

Voisin du Nord-Kivu, l'Ouganda a évalué son éventuel plan de réponse à l'épidémie. La ministre de la Santé Sarah Opendi s'est rendue à la frontière à Bundibugyo à la tête d'une importante délégation, a indiqué dimanche sur Twitter son département ministériel.

Dernières nouvelles