Alerte au choléra et grande panique — Algérie

Boufarik

Boufarik

Depuis quarante-huit heures et plus particulièrement depuis vingt-quatre heures, les algériens des wilayas du nord sont gagnés par une grande panique suite à l'apparition de dizaines de cas avérés de choléra.

De son côté, des responsables du ministère de la Santé ont déclaré une alerte générale notamment au niveau des wilayas où les cas sont confirmés officiellement à savoir: Alger, Blida, Tipaza et Bouira. Une personne est décédée à Blida.

Les chiffres ont été révélés, jeudi, par le directeur de la prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, Dr Djamel Fourar.

" Un malade de 46 ans, originaire de la commune de Bouarfa et présentant les symptômes d'une intoxication aigue (vomissements, diarrhée) a rendu l'âme en dépit de la prise en charge exceptionnelle dont il a bénéficiée, et ce pour des raisons inconnues", a indiqué à l'APS, Rabah Belhadi, signalant être en attente des résultats des analyses concernant ce malade décédé et tous les malades hospitalisés soufrant des mêmes symptômes (vomissements, diarrhée), qui devraient être annoncés par l'Institut Pasteur.

En revanche, sur les 88 cas suspectés, on a dénombré 41 cas de choléra confirmé à 100 %. Le directeur de la santé de la wilaya de Blida, Ahmed Djemai, a annoncé que 12 cas sur 74 ont quitté l'hôpital de Boufarik, ajoutant que l'état de santé des autres malades "s'améliore progressivement" et ils devront quitter l'hôpital dans les prochains jours.

Le Dr Youcef Tarfani, sous-directeur au ministère de la santé, a exposé les différents cas enregistrés au niveau des quatre wilayas, précisant que 6 cas ont été recensés à Aïn Bessam (Bouira) dont 3 confirmés, 50 cas à Blida dont 22 confirmés, 18 à Tipaza dont 11 confirmés et 14 cas à Alger dont 5 confirmés.

Dernières nouvelles