L'huile de coco est un "pur poison", selon un professeur de Harvard

Tucker Good  Unsplash

Tucker Good Unsplash

L'huile de coco est une huile végétale obtenue par le pressage à froid (huile vierge) ou à chaud (huile raffinée) de l'albumen de noix de coco.

Des graisses composées de grandes quantités d'acides gras saturés demeurent solides à température ambiante, comme c'est le cas pour le lard, le beurre et l'huile de coco.

Karin Michels, épidémiologiste à l'école de santé publique de Harvard, a critiqué le mouvement des superaliments et en particulier la mode de l'huile de noix de coco, qualifiant cette substance de "l'une des pires choses à manger ", aussi bonne pour le bien-être que du "pur poison ".

Selon la scientifique, l'huile de coco est l'une des " pires choses " qu'on puisse manger.

Rayon beauté, on ne tarit pas d'éloge sur l'huile de coco et sur ses nombreux bienfaits pour la peau et les cheveux. Interrogé par Madame Figaro, le professeur Philippe Legrand, expert à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) assurait que les acides gras saturés n'étaient toxiques que lorsqu'ils étaient consommés excessivement. Certains d'entre eux augmentent le taux du cholestérol sanguin et surtout celui du LDL (le "mauvais" cholestérol). C'est pourquoi ils doivent apporter seulement 8% des calories, c'est-à-dire le quart des acides gras totaux.

Dans cette vidéo de 50 minutes intitulée "Huile de coco et autres erreurs nutritionnelles ", Michels s'est montrée particulièrement explicite sur différentes recommandations diététiques, et a notamment mis en évidence les dangers de l'huile de coco.

Une autre étude abondamment citée comme preuve que l'huile de noix de coco stimule le métabolisme, n'a en fait aucune prétention, affirme l'auteur de l'étude, Marie-Pierre St-Onge, de l'Université Columbia. Celle-ci semble donc dénoncer l'usage sans précaution de la fameuse huile.

Selon Victoria Taylor, diététicienne à la Fondation britannique de cardiologie interrogée par The Guardian: "Il existe des théories selon lesquelles les graisses saturées présentes dans l'huile de coco seraient meilleures pour la santé que les autres".

Dernières nouvelles