Coca-Cola ruse et berne ses clients — Taxe soda

Une usine Coca Cola est basée à Castanet-Tolosan

Une usine Coca Cola est basée à Castanet-Tolosan

Les bouteilles de 2 litres ont rapetissé pour atteindre 1,75 litre et celles de 1,5 l sont passées à 1,25 l. Or, ces petites bouteilles valent plus chères que leur grande sœur. Une mesure qui doit inciter les industriels à baisser la quantité de sucre dans leurs produits. Par contre, le prix au litre, lui, a augmenté en raison notamment de la taxe soda. Intervenue au début de l'été, la hausse décidée par Coca-Cola n'a pourtant rien de subite.

"La cohabitation est presque gênante".

Cette méthode de marketing consiste à donner moins au consommateur mais au même prix, plutôt que d'augmenter directement le prix visible sur l'étiquette, explique Libération. Dans certains cas, le prix des bouteilles a même été revu à la hausse. Les bouteilles de la célèbre marque américaine sont désormais plus petites alors qu'elles sont au même prix, voire un peu plus élevées! Depuis quelques jours, les nouveaux formats de Coca-Cola sont implantés aux côtés des anciens.

C'est le comble. Coca-Cola a trouvé le moyen d'éviter la taxe soda qui s'applique aux boissons sans alcool contenant des sucres ajoutés. Celle de 1,25 litre est aujourd'hui entre 1,4 et 1,49 euro. Si on regarde le prix au litre, il a progressé de 20% environ. "Avec des écarts de prix au litre qui interpellent", a remarqué le site spécialisé Rayon Boissons, "Le coca classique était disponible à 1,19 euro le litre pour le conditionnement 1,25 l contre 1,01 euro pour la bouteille de 1,5 l". "Pour moitié due à la taxe soda, pour moitié à un effet d'opportunité", estime Olivier Dauvers, expert de la grande distribution, qui a publié sur son site une infographie pour expliquer le tour de passe passe de Coca.

Dernières nouvelles