En France, le taux d'absentéisme augmente dans le secteur privé

Le taux d'absentéisme des salariés est passé de 4,59% en 2016 à 4,72% en 2017

Emploi: L'absentéisme en hausse chez les salariés du privé en 2017

Le taux global de l'absentéisme en France en 2017 a repris sa progression, passant de 4,59% en 2016 à 4,72% en 2017.

Avec en moyenne 17,2 jours d'arrêt de travail par an, les Français sont les champions européens de l'absentéisme au travail.

Le taux d'absentéisme en entreprise varie en fonction du sexe, des catégories d'âge et des régions. Parmi les plus touchés, les secteurs de la santé, de l'industrie et du commerce. Ainsi, l'étude note que les femmes (5,30%) sont davantage absentes que les hommes (3,54%). Si les jeunes de moins de 30 ans sont plus souvent absents (3,23%) mais pour des raisons plus bénignes, le taux d'absentéisme chez les seniors est le plus élevé (7,11%).

L'étude révèle également une forte disparité entre les classes d'âge.

"Non tant en raison de la fréquence de leurs absences que de la longueur de leurs arrêts de travail", expliquent les auteurs de l'enquête, qui signalent que 45% de leurs absences correspondent à "plus d'un mois d'arrêt consécutif".

Arrêts maladies, absences pour maladies professionnelles, accidents du travail ou absences injustifiées.

C'est en Corse que la hausse est la plus importante avec 6,99%, devant l'Occitanie (5,50%), le Grand-Est (5,06%) et la Normandie (4,90%).

"Ces régions présentent des taux de chômage élevés et la crainte de ne pas retrouver un emploi freine les salariés à partir d'un emploi insatisfaisant", analyse le baromètre avant de rappeler que "l'insatisfaction d'un poste augmente l'absentéisme".

Dernières nouvelles