Suspicion de choléra dans un avion en provenance d’Algérie — France

France : un cas de choléra suspecté dans un avion en provenance d'Algérie

Perpignan : 147 passagers bloqués dans un avion pour une suspicion d'alerte choléra

147 personnes ont été prises en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant, dans un avion en provenance d'Algérie, où une épidémie a éclaté en août.

"Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra et va être évacué vers l'hôpital pour des examens", a-t-il été indiqué.

Dimanche, selon un dernier bilan officiel, seuls dix "malades" du choléra étaient encore hospitalisés sur les 74 cas confirmés depuis le début de l'épidémie, les premiers en Algérie depuis 1996. Selon l'Indépendant, les passagers et le personnel naviguant de la compagnie ASL Airlines, qui a décollé ce mercredi matin d'Oran, ont été empêchés de sortir de l'avion qui a atterri peu avant 14 heures. Les pompiers et les services de secours avaient été prévenus par un appel téléphonique des sapeurs-pompiers de l'aéroport.

L'infection est facile à traiter par réhydratation notamment, par voie orale voire par voie intraveineuse.

Pour sa part, le ministère français des Affaires étrangères a diffusé un conseil aux voyageurs souhaitant se rendre en Algérie, évoquant "plusieurs cas de choléra diagnostiqués dans le nord et le centre du pays". Plus de 60 cas ont été confirmés et deux décès ont été rapportés.

Cette suspicion intervient au lendemain de propos rassurants du ministre algérien de la Santé, qui a affirmé mardi que l'épidémie en Algérie était "maîtrisée".

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la durée d'incubation peut aller jusqu'à cinq jours, mais que le vibrion responsable de la maladie peut rester présent jusqu'à 10 jours chez des porteurs sains. Ces dernières ont préféré prendre toutes les précautions pour éviter une propagation éventuelle de l'épidémie.

Dernières nouvelles