Vol Dubaï-New York d'Emirates : des passagers malades à l'atterrissage

Edition numérique des abonnés

Un avion en quarantaine à New York en raison d'une mystérieuse maladie à bord

Une dizaine de passagers d'un vol Emirates en provenance de Dubaï ont été hospitalisés à New York, le 5 septembre 2018. Il s'agit de trois passagers et sept membres d'équipage qui eux étaient "vraiment malades".

"L'agence Port Authority, qui gère les aéroports new-yorkais, a confirmé que l'avion avait été conduit " à distance du terminal " pour que des équipes médicales des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) puissent " monter à bord et évaluer la situation ". "C'est dingue. Apparemment il y a plus de 100 personnes malades à l'étage inférieur, je suis content d'être en haut", a-t-il notamment tweeté. La compagnie aérienne n'a pas précisé de quoi ils étaient atteints.

Ils ont été transportés vers un hôpital des environs, où ils étaient toujours mercredi soir "dans un état stable", "ne demandant aucune mesure extrême". Selon un porte-parole du maire de New York, ce sont finalement 19 personnes qui ont été diagnostiquées comme malades. Mme Barbot n'a pas exclu que la contamination puisse effectivement avoir commencé à La Mecque. "Notre équipe et notre personnel au sol ont coopéré pleinement avec les autorités lors des vérifications à bord et l'avion", a-t-elle ajouté.

Un Airbus A380 de la compagnie Emirates Airlines en provenance de Dubaï a été mis en quarantaine à l'aéroport JFK de New York mercredi, une centaine de ses passagers souffrant en même temps de toux et de fièvre, rapportent les médias américains. Le vol transportait environ 500 personnes.

La compagnie a indiqué avoir récupéré son appareil, qui devait effectuer un nouveau vol commercial vers Dubaï en fin d'après-midi.

Dernières nouvelles