Un quart des adultes dans le monde ne bougent pas assez

L'inactivité physique, un fléau qui touche le monde entier (et surtout les Belges)

Activité physique: Un adulte sur quatre dans le monde ne se bouge pas assez pour rester en bonne santé

L'OMS vient de dévoiler une étude comparative entre les années 2001 et 2016, la première du genre.

" Il faut revoir notre environnement et notre manière d'inciter à une activité physiques quotidienne, explique Fiona Bull, co-auteure de l'étude".

Les chercheurs ont examiné les données récoltées par 368 enquêtes et basées sur la population de 168 pays dont 1,9 million d'individus et ont pris en considération les niveaux d'activités auto-déclarées par les participants: au travail, à la maison, lors de déplacements et des loisirs. La sédentarité figure parmi les principales causes du développement des maladies non-transmissibles, comme le cancer, les maladies cardiovasculaires ou encore le diabète de type 2 et la démence.

Pour le Luxembourg, le taux de manque d'activités physiques est de 30,4% pour les femmes et de 26,4% pour les hommes. Quant aux plus de 65 ans, ils devraient réaliser 150 minutes d'activité modérée par semaine et des exercices de tonus musculaire deux fois par semaine.

"Peu de progrès" quant à l'activité physique nécessaire à la bonne santé. Ainsi plus d'un quart (1,4 milliard) de la population adulte mondiale avait une activité physique insuffisante en 2016. L'OMS recommande au moins 150 minutes d'efforts de faible intensité et 75 minutes à haute intensité par semaine. Et au-delà de ça, nous devons développer plus de programmes pour inviter et encourager ceux qui sont moins actifs - en particulier les femmes et les adultes plus âgés - à renouer avec des activités qui leur plaisent avec leurs familles et leurs amis.

Un chiffre inquiétant qui correspond à un tiers des femmes et un quart des hommes à l'échelle de la planète.

Le communiqué indique que de nombreux pays ont enregistré de fortes disparités entre les hommes et les femmes, notamment 40 pc contre 16 pc au Bangladesh, 31 contre 14 pc en Érythrée, 44 pc contre 25 pc en Inde 48,32 pc aux États-Unis et 40 pc au Royaume-Uni.

Si l'on regarde plus finement la carte élaborée par les auteurs de l'étude, on découvre que le Koweït et l'Arabie Saoudite sont les plus mauvais élèves, avec plus de la moitié des adultes qui ne bougent pas suffisamment, loin devant les Etats-Unis, par exemple, où la proportion est tout de même de 40%.

Les moins touchés par le phénomène sont les habitants des pays les plus pauvres qui pratiquent une activité régulière tout simplement car ils ne possèdent pas de voiture personnelle, marchent plus, exercent des activités professionnelles moins sédentaires.

Dernières nouvelles