US Open: Serena s'emporte contre l'arbitre, Osaka sacrée

Serena sort de ses gonds avec l'arbitre:

Tennis > US OpenVIDÉO- Serena:"Vous me devez des excuses: je n'ai jamais triché de ma vie

Ce point de pénalité est le tournant du set et du match, car Serena Williams ne s'en remet pas et continue à insulter l'arbitre au changement de côté, le traitant de "menteur" et de "voleur" de façon agressive. En cause, un geste des mains de son entraîneur Patrick Mouratoglou, installé dans le box de l'Américaine. Vous me devez des excuses. Ça ne suffit pas face à la jeunesse et à l'aplomb de Naomi Osaka, qui sort un dernier grand service de sa raquette pour aller chercher, à vingt ans, un premier titre Majeur. "C'est vous le menteur", reprend-elle au changement de côté suivant (4-3 pour Osaka).

Serena Williams ne fêtera pas les 1 an de sa fille pour une raison surprenante US Open: Serena Williams s'amuse de la polémique sur les tenues et dégaine. un tutu!

Naomi Osaka, elle, a su rester dans cette finale qu'elle menait parfaitement du haut de ses 20 ans.

Des accusations qui ne trouvent pas de réponse chez son interlocuteur, qui contre-attaque en lui infligeant, cette fois, un jeu de pénalité. Sa fébrilité et sa nervosité au cours de cette finale laissent penser que le record de Margaret Court pourrait encore tenir quelque temps.

Pour sa première finale de Grand Chelem (elle n'avait même jamais dépassé les huitièmes de finale), Naomi Osaka peut tranquillement conclure sur son service et inscrire son nom dans l'histoire de l'US Open. Un coup de force pour la jeune Japonaise, qui disputait sa toute première finale en Grand Chelem, elle qui naviguait encore autour de la 70e place mondiale en début de saison et ne s'est révélée qu'au printemps, sur ciment américain déjà, en s'offrant son premier titre au prestigieux au tournoi d'Indian Wells.

"Elle a bien joué". Faisons de ce moment le meilleur moment possible. "Ça a toujours été mon rêve de jouer Serena en finale de l'US Open. Je suis vraiment reconnaissante d'avoir pu le faire, merci", a-t-elle adressé timidement à son adversaire. Reconnaissons le mérite où il y en a. Ne huons plus. La cérémonie a ensuite commencé sous les huées, avant que Serena n'invite les spectateurs à arrêter.

Dernières nouvelles