Hasbellaoui : aucun nouveau cas de choléra n'a été enregistré

Un vibrion cholérique identifié à Blida, le dispositif de veille toujours en vigueur

Choléra : le ministère de la Santé n'écarte pas l'éventualité de l'apparition de nouveaux cas

Les mêmes officiels ont également entamé une série de mesures d'urgence en vue d'assainir et couvrir cette source, et ce afin d'éradiquer les germes des vibrions cholériques, sources de l'épidémie.

Une source "importante" de l'épidémie du choléra a été découverte, hier à Oued Beni Azza, dans la wilaya de Blida, a-t-on appris auprès du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Le même responsable a notamment affirmé que la couverture de la cour de la source a couté aux autorités une première enveloppe de 60 million de DA.

Ces annonces montrent que le département de Mokhtar Hasbellaoui n'écarte pas l'éventualité de l'apparition de nouveaux cas d'atteinte par le choléra " du fait de la mobilité des populations ".

Il relève, en outre, que le nombre des cas suspects hospitalisés "a diminué sensiblement durant les derniers jours avec une moyenne de six cas par jour", soulignant que "seulement six malades restent hospitalisés, tous les autres ont été déclarés sortant après guérison".

Le ministère rappelle qu'en cas d'apparition de diarrhée et vomissements, il est impératif de se présenter dans une structure de santé la plus proche, de se réhydrater en prenant suffisamment d'eau et de sels de réhydratation orale (SRO) et d'apporter une attention particulière aux enfants et aux personnes âgées.

Dernières nouvelles