GP de San Marin. Fenati appuie sur le frein d'un adversaire [Vidéo]

GP de San Marin. Fenati appuie sur le frein d'un adversaire [Vidéo]

Moto : l'Italien Romano Fenati exclu du Grand Prix de San Marin pour avoir appuyé sur le frein de l'un de s...

Je n'aurais pas dû répondre à une provocation. "Je ne suis pas comme ça, les gens qui me connaissent le savent". Je tiens à m'excuser auprès de chaque personne qui a cru en moi, et auprès de toutes celles qui se sont senties blessées par mon action. L'Italien s'est rendu coupable en toute fin de course à Misano d'un geste antisportif et particulièrement dangereux envers son adversaire Stefano Manzi, en appuyant sciemment sur le levier de frein de son compatriote, et ce en pleine ligne droite. Les deux pilotes étaient alors sortis de la piste, perdant plusieurs places au classement. Manzi, très surpris par cette manoeuvre, à une telle vitesse, a réussi à éviter la chute.

Drapeau noir. Après son geste, Fenati, qui débute en Moto2 cette saison, a vu les commissaires agiter le drapeau noir devant sa moto et il a été aussitôt disqualifié, pour "pilotage irresponsable", dès son retour au stand au 23e tour.

Il a ensuite reçu une suspension pour les deux prochaines courses en Aragon et en Thaïlande. Mais il n'a plus d'écurie, suite à son licenciement lundi matin. "Je vais avoir le temps de me changer les idées", annonce-t-il. Propriété de la légende Valentino Rossi, l'écurie Marinelli Snipers Team avait "beaucoup misé" sur ce pilote italien de 22 ans mais n'a "pas su le gérer". Dans un post sur Instagram, Giovanni Castiglioni, patron de la marque, a clairement fait savoir qu'en " ce qui concerne son contrat pour un futur poste de pilote pour MV Agusta Moto 2, je m'opposerai de toutes les manières possibles pour l'arrêter. Si j'étais la Dorna je le bannirai du monde de la compétition.

Déjà renvoyé pour raisons disciplinaires. "Ca s'est terminé par un échec".

Dernières nouvelles