Une septuagénaire amnésique cherche à être identifiée — Perpignan

BAPTISTE GUIET RADIOFRANCE

Couverte d'ecchymoses, elle ne se rappelle plus de rien depuis ce jour, ni ce qui lui est arrivé, ni son propre nom. Se faisant appeler Marie Bonheur, elle lance aujourd'hui un appel à témoins pour retrouver son identité, rapporte France Bleu Roussillon. Elle a été retrouvée par des passants inconsciente près de la gare de Perpignan en février dernier. À son réveil aux urgences, elle a tout oublié.

Elle parle de son passé comme " d'une espèce de brouillard ". La situation n'a pas changé depuis.

Les enquêtes policières n'ont pas débouché sur des pistes concrètes permettant de retrouver trace de l'identité de la femme. Mais c'est dur: elle n'est pas malade, n'a pas besoin de médicaments, et dépérit dans cette structure. "Je suis en pleine forme". Depuis sept mois, Marie Bonheur vit dans une unité médicale à Perpignan. MaIs au sein de la société, sa non-identité pose un véritable problème, comme si elle n'existait pas: "Sans identité, vous n'avez aucun droit. Dépourvue de sécurité sociale, elle se retrouve piégée". Elle n'a pas d'argent. "Le plaisir d'un café ou d'une tablette de chocolat c'est quand on veut bien lui offrir!"

Marie Bonheur a alors décidé de lancer un appel à témoins, dans l'espoir de découvrir sa véritable identité.

"Il y a forcément des gens qui me connaissent" espère Marie. "Une démarche qui pourrait toutefois être douloureuse".

Cette dernière souhaite retrouver sa vie d'avant avec, tout de même, un peu de réticence: "J'ai vécu quelque chose de traumatisant et j'ai dû mettre des barrières". J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi, explique-t-elle à France Bleu Roussillon. Je me demande s'il est possible de reprendre ma vie. Est-ce que je vais y arriver " s'interroge-t-elle.

Dernières nouvelles