Un Français sur cinq n'arrive pas à s'alimenter correctement — Précarité alimentaire

Rosny Sous Bois France le 10 Septembre 2018- Image d’illustration des bureaux de la caisse d’allocations familiales de la Seine Saint Denis

Plus de 20 % des Français ne peuvent pas manger trois fois par jour

L'alimentation devrait y occuper une part centrale si on en croit le onzième baromètre sur la précarité réalisé par Ipsos et le Secours populaire. Pour le président du Secours populaire Julien Lauprête, les français se sentent de plus en plus vulnérables.

Selon cette étude réalisée en juin dernier, 48 % des foyers les plus modestes (qui perçoivent moins de 1 200 euros net par mois) assurent avoir du mal à s'offrir les trois repas recommandés par jour.

Par ailleurs, ils sont une écrasante majorité (86 %) à estimer que la précarité alimentaire est le signe d'une situation de pauvreté. Quant au seuil de pauvreté, il n'y a pas d'évolution notable par rapport à 2017: les Français considèrent qu'une personne seule est pauvre quand elle a un revenu mensuel inférieur ou égal à 1 118 euros, soit cinq euros de plus que l'année précédente. A noter, pour la plupart des critères, que ce poste de dépense apparaît plus problématique pour les femmes, que pour les hommes. Celle de la mère qui n'arrive pas à nourrir ses enfants, et du retraité qui n'a plus rien dans son frigo.

Dernières nouvelles