Après Wimbledon, Djokovic confirme sa renaissance à l'US Open

Tennis- US Open- Juan Martin Del Potro aurait préféré se qualifier d'une autre manière

Juan Martin Del Potro aurait préféré se qualifier d'une autre manière

A 2-2, Nishikori était le premier à craquer, et une fois de plus, Djokovic concluait sans s'affoler, en se montrant très solide au service (80% de points remportés derrière sa première balle au total pendant le match).

Une finale inédite. A 22 heures heure française, Juan Martin Del Potro et Novak Djokovic s'affronteront pour la première fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Djokovic arrivait tout en confiance pour le quatrième Grand Chelem de la saison, alors qu'il avait triomphé à Wimbledon et à Cincinnati.

Le Serbe de 31 ans s'est imposé en trois sets (6-3, 7-6 (7/4), 6-3) en 3h18, après avoir mieux négocié que l'Argentin le finish d'une deuxième manche interminable de 95 minutes!

Le revirement est saisissant. Début juin, "Djoko " quitte Roland-Garros au trente-sixième dessous, mis K.O. par la désillusion majuscule de son quart de finale perdu face à la surprise italienne Marco Cecchinato. Son retour sur le circuit, après six mois de coupure fin 2017, suivis d'une opération du coude en début d'année, était poussif. Pour la première fois depuis douze ans (octobre 2006), il est éjecté du top 20. Après tout, avec ces deux titres du Grand Chelem en trois mois, Djokovic n'est-il pas revenu dans le sillage des monstres sacrés précités (Nadal compte 17 victoires en Grand Chelem, Federer détient le record avec 20 sacres)?...

Et si Wimbledon avait été un "soulagement " pour le Serbe, l'US Open - son troisième après 2011 et 2015 - ressemble à une apothéose.

De retour en finale à Flushing Meadows neuf ans après y avoir soulevé son unique trophée en Grand Chelem, à vingt ans à peine, Del Potro a aussi connu son lot de blessures: N.4 mondial début 2014, le grand Argentin (1,98 m) est relégué au-delà de la 1000e place mondiale quand il revient à la compétition en février 2016, après deux années gâchées par trois opérations au poignet gauche. C'est une finale de rêve qui s'annonce ce dimanche à l'US Open et une qualité de jeu qui devrait être exceptionnelle. Il a renoncé juste après avoir cédé le deuxième set.

Au bris d'égalité, Del Potro a pris l'avance (3-1), mais son coup droit l'a lâché de nouveau, au plus mauvais moment. Son nouvel envol ne fait plus aucun doute.

Dernières nouvelles