Évacuation massive aux Etats-Unis avant l'arrivée de l'ouragan FLORENCE

Une immense tache blanche en tourbillon et une partie de la station spatiale

L'ouragan Florence vu de la Station spatiale internationale

Dans un magasin de bricolage du centre ville de Charleston, en Caroline du Sud, plus d'une centaine de sacs de sable d'une vingtaine de kilos ont été vendus au cours du week-end, et la boutique ne désemplissait pas lundi.

Les autorités météorologiques américaines ont émis mardi une alerte à la montée des eaux sur une vaste portion de la côte est des Etats-Unis, à l'approche de l'ouragan Florence qui forçait l'évacuation de plus d'un million de personnes.

Ces trois États de la côte atlantique sont les plus menacés par l'ouragan, dont les premières bourrasques violentes sont attendues jeudi.

L'ouragan Hugo, l'ouragan le plus puissant qui ait jamais frappé la Caroline du Nord, a touché terre au nord de Charleston (en Caroline du Sud) en 1989, avec des vents de 209 km/h. "Florence est particulier par rapport à sa trajectoire et non par rapport à sa force", tempère Patrick Galois, prévisionniste pour Météo France contacté par L'Express.

Larry Lynch fait ses courses en prévision de l'ouragan Florence au magasin Piggly Wiggly de la rue West Thomas à Rocky Mount, en Caroline du Nord. Plusieurs Etats sont en état d'urgence avec des évacuations en masse de la population. L'ouragan est "de petite taille", et "sa trajectoire et son intensité demeurent très incertaines", ont souligné les préfectures.

Se déplaçant à une vitesse de 20 km/h en direction du nord-ouest, il devrait passer mardi et mercredi entre les Bahamas et les Bermudes, avant de prendre la direction des côtes américaines, qu'il pourrait frapper jeudi.

"Certains habitants de ces deux Etats de la côte est des Etats-Unis ont entrepris de barricader leurs maisons mais selon le gouverneur de la Caroline du Sud, Henry McMaster, près d'un million de personnes pourraient devoir fuir la zone côtière". Donald Trump a annoncé lundi qu'il annulait, "par sécurité", un meeting de campagne prévu vendredi à Jackson, dans l'Etat du Mississippi (sud). De nombreux habitants ont également calfeutré les portes et fenêtres de leur logement avant l'arrivée de l'ouragan.

Trente navires de guerre de l'US Navy doivent également appareiller de sa principale base navale de la côte est, à Norfolk (Virginie), pour éviter l'ouragan.

Le NHC suit par ailleurs l'évolution de deux autres ouragans, plus loin dans l'Atlantique: Isaac, qui est en catégorie 1, et Helene, en catégorie 2. "Les vents soutenus ont faibli à 205 km/h avec des rafales plus fortes", précise le NHC.

Dernières nouvelles