Adeline Blondieau vend certains de ses vêtements aux enchères — Johnny Hallyday

Adeline Blondieau

S. Adeline Blondieau vend ses souvenirs de Johnny: retour sur une love-story tumultueuse

Mariée à Johnny Hallyday en 1990, Adeline Blondieau a désormais décidé de se débarrasser de plusieurs affaires issues de cette relation amoureuse. Mais leur histoire prendra définitivement fin un an plus tard. De cette passion dévorante sont restés des souvenirs, dont l'ancienne héroïne de la série Sous le soleil a décidé de se séparer. Samedi 20 octobre, à l'hôtel Drouot dans le IXe arrondissement de Paris se tiendra une vente aux enchères organisée par la société Coutau-Bégarie & Associés.

Le montant total de la collection d'Adeline Blondieau, calculé par Closer, est estimé entre 33 650 euros et 53 750 euros.

Avis aux fans de Johnny Hallyday qui voudraient se procurer des objets ayant appartenu à l'idole des jeunes. "Quand Johnny est mort, j'étais submergée par une tristesse bien plus grande que je ne m'y attendais", écrit-elle. Elle se déleste aussi de sa robe de mariée (avec Johnny) réalisée par Gérard Pipart, alors directeur artistique de la maison Nina Ricci, sur le thème du romantique Autant en emporte le vent. La comédienne fait ensuite référence à des propos qu'elle avait tenus en 2015, dans lesquels elle accusait Johnny Hallyday de viols alors qu'elle était adolescente: "La mort change notre regard sur le passé". Pour faire mon deuil, je me suis replongée dans l'histoire passionnelle, de presque 10 ans, que nous avions vécu. Une histoire dont elle ne veut, aujourd'hui, garder que "l'intime". J'ai partagé certains souvenirs avec ceux qui l'ont connu.Cela m'a permis de comprendre ce que je voulais garder de notre histoire.

La comédienne vend également des objets entre 150 et 300 euros, tels que le bandana rouge qui a servi d'invitation d'invitation à l'anniversaire d'Adeline Blondieau le 9 février 1990 et la paire de lunettes de soleil portées par Johnny Hallyday au début des années 90. Tout ce qui concerne Johnny, l'idole, tout ce qui faisait de nous des "personnages" et non des personnes, je le mets aujourd'hui à disposition de son public. "Je ne garde de l'homme que j'ai aimé, il y a plus de 20 ans, que l'intime", a-t-elle expliqué dans une préface présente dans le catalogue que se sont procurés nos confrères de Closer.

Dernières nouvelles