L'ex-directeur de campagne de Trump plaide coupable — Ingérence russe

«Enquête russe» : l'ex-chef de campagne de Trump va coopérer

Paul Manafort va plaider coupable

Paul Manafort, le fidèle directeur de campagne de Donald Trump a accepté vendredi 14 septembre de coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller, chargé de l'enquête sur les ingérences russes dans la campagne du candidat républicain.

L'ancien lobbyiste de 69 ans a déjà été reconnu coupable en août de fraude bancaire et fiscale dans un procès tenu en Virginie. Il semblerait toutefois que pour réduire sa peine au maximum, il ait finalement accepté de plaider coupable et livrer des informations.

Il va donc vraisemblablement reconnaître sa culpabilité pour ces deux infractions, évitant ainsi un nouveau procès long et coûteux, également gênant pour le président Trump à quelques semaines des élections parlementaires de mi-mandat.

Donald Trump nie en bloc et dénonce ce qu'il qualifie de "chasse aux sorcières". "Il n'y a absolument aucun lien", a ajouté Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif. Paul Manafort a plaidé coupable d'association de malfaiteurs contre les États-Unis et d'entrave à la justice.

Ce dernier, s'il n'a pour l'instant pas réussi à prouver d'entente entre Moscou et des membres de l'équipe de campagne de M. Trump, a cependant obtenu plusieurs condamnations ou engagements de coopération judiciaire d'ex-collaborateurs du président.

Dans le cadre de son enquête, qui irrite fortement le chef de l'Etat, le procureur spécial a mis au jour des fraudes fiscales et bancaires liées aux dizaines de millions de dollars tirées des activités de conseil de Paul Manafort en Ukraine avant 2014.

Dernières nouvelles