Vidéo compromettante pour Harvey Weinstein | Chantal Guy | Nouvelles

Harvey Weinstein: la vidéo accablante qui l’enfonce encore un peu plus

Une vidéo immortalise les avances d’Harvey Weinstein avant un viol présumé

Weinstein s'assoit et demande: "Alors, est-ce que je suis autorisé à flirter avec toi?" Quelques heures plus tard, dans un hôtel voisin, cette dernière révèle que le producteur américain l'a violée. Des images diffusées ce jeudi 13 septembre par la chaîne britannique Sky News, à qui Melissa Thompson a raconté l'improbable rendez-vous. L'avocat du producteur hollywoodien a réagi dans un communiqué: "Plusieurs journalistes respectés et des personnes de confiance ont vu la vidéo en entier". Des propositions insistantes auxquelles la jeune femme répond, avec gêne, par la négative lui expliquant que c'est "un peu trop". Au final, une fois qu'ils se sont retrouvés à l'hôtel, Harvey Weinstein l'a emmené dans une chambre d'hôtel et l'a violé. Elle avait ce jour-là rendez-vous avec l'équipe marketing de la Weinstein Company, mais c'est le producteur seul qui l'avait conviée dans son bureau. A son arrivée, le producteur enlace la jeune femme - âgée de 28 ans à l'époque - en lui caressant pendant de longues secondes le bas du dos alors qu'elle lui tendait la main dans le but de la serrer. A certains moments, Melissa Thompson tente de recentrer la conversation, alors qu'à d'autres, elle semble répondre à ses avances. Il me montre qu'il est puissant et moi non, et que j'ai besoin de cet accord professionnel de sa part, et qu'il a le pouvoir de me le donner. Il continue alors à la caresser sous la table et lui réplique: "Laisse moi avoir un petit bout de toi (.) Tu veux continuer encore un peu?". "Je me suis dit: 'Qu'est-ce que je fais, comment me suis-je retrouvée ici, dans cette situation?" confie Melissa Thompson à Sky News. Sans pour autant l'encourager: " Si j'essayais de me battre pour m'éloigner de lui, il se déplaçait alors à un endroit où il pouvait m'enfermer. "Je me sentais constamment prise au piège", a-t-elle dit.

"Ce n'était pas à 10 heures du soir, ce n'était pas une invitation dans sa chambre d'hôtel, c'était une invitation à venir dans le hall d'un hôtel qui était à quelques blocs du bureau, donc je me suis sentie beaucoup plus en sécurité qu'en étant seule avec lui dans son bureau", précise la jeune femme, pensant alors conclure le contrat qu'elle lui proposait. La vidéo a été produite par Mme Thompson pour renforcer sa position dans un procès civil visant à obtenir de l'argent.

Comme l'explique Sky News, la vidéo et le témoignage de Mellisa Thompson ont été pris en compte dans un recours juridique collectif mené contre Harvey Weinstein.

"Ce qu'ils ont partagées avec nous, c'est que la vidéo, lorsqu'il est vu dans son intégralité, dans le contexte, et de ne pas en sélectionner des extraits, démontre que rien n'est énergique, mais décontracté - si ce n'est maladroit - flirt de deux parties", Brafman a dit.

Dernières nouvelles