Malgré leur remontée, les Bleus s’inclinent face au Brésil — Mondial de volley

Une entrée en matière nette et sans bavure pour les Bleus

Mondial. La France contre un géant chinois balbutiant

Les volleyeurs français peuvent nourrir quelques regrets. A l'issue d'un long combat, ils se sont finalement inclinés face au Brésil, champion olympique en titre, 3 à 2 (25-20, 25-20, 21-25, 23-25, 15-12), dans le premier choc du Mondial, jeudi à Roussé (Bulgarie). Ils avaient les crocs, mais on n'a pas lâché en revenant à 2-2.

Cette défaite n'hypothèque pas les chances des Bleus d'aller chercher une médaille, mais elle ne leur laisse plus beaucoup de droit à l'erreur jusqu'au dernier carré. Boyer devient peu à peu inarrêtable (18-14) pour les Chinois, impuissants face à la rafale d'attaques gagnantes du Réunionnais (11 sur 16 lors du premier set), bien secondé par Kevin Tillie (4 points à 100%, 10 au total), ce qui permet à la France de remporter cette manche initiale relativement facilement (25-20). Elle laisse quand même beaucoup de regrets car un succès leur aurait permis de voir loin vers la phase finale qui aura lieu dans deux semaines à Turin.

L'équipe de France a réussi son entrée dans le Mondial mercredi. "La Chine n'est pas une équipe faible, c'est nous qui avons bien joué". Ce n'était malheureusement pas suffisant pour éviter un dénouement cruel. Les Bleus n'ont pas offert leur meilleur visage en Bulgarie, hier jeudi.

Sauf rebondissement, c'est contre le Canada, dans leur dernier match de poule mardi prochain, qu'ils joueront leur avenir. Dans la formule toujours alambiquée des points qui, au deuxième tour, compteront uniquement s'ils ont été pris face à des équipes encore qualifiées, ça peut servir.

Dernières nouvelles