Elysée: des mugs estampillés "porcelaine de Limoges" étaient des faux

Goodies de l'Élysée : des mugs faussement estampillés

Comment l'Elysée a failli vendre des mugs abusivement estampillés «porcelaine de Limoges»

"Lors d'une réunion où les fabricants étaient réunis, j'ai demandé dans l'assistance qui fabriquait de tels produits". D'abord vendus dans une boutique éphémère installée dans le palais à l'occasion des Journées du Patrimoine, puis via un site internet, ces produits dérivés seront disponibles dans les points de vente des entreprises partenaires à partir de 2019. Cette dernière a adressé une lettre au PDG de l'entreprise Jean-Charles Granchamp, qui a immédiatement refait les mugs concernés: " C'était cuit à 800 °C, impossible d'effacer l'estampille sous la tasse ", explique le PDG de l'entreprise à la radio locale.

Selon les informations de France Bleu Limousin et relayées par Le Dauphine, les mugs destinés à l'Elysée étaient censés être en "porcelaine de Limoges".

Or, les produits fournis par l'entreprise Mug in France ne répondent pas à ces critères, car la société, basée en Dordogne, fait décorer sa porcelaine près de Toulouse, mais estampille ses produits "Porcelaine de Limoges". Car la porcelaine bénéficie depuis le 1er décembre 2017 d'une Indication géographique protégée. "Je lui ai expliqué que pour pouvoir apposer +porcelaine de Limoges+ sur le produit, il fallait qu'il soit entièrement fabriqué et décoré à Limoges ou en Haute-Vienne". Les mugs fautifs n'ont donc pas été mis en vente dans la cour de l'Élysée, ni dans la boutique en ligne qui propose une cinquantaine de produits dérivés afin de contribuer à financer la rénovation du palais. "Nous n'étions pas au courant pour l'IGP". "L'histoire est croquignolesque. L'Etat délivre des labels de protection et n'exerce lui-même aucun contrôle sur les fournitures qu'il achète. Aucun n'avait été envoyé à l'Elysée et nous avons effectué les modifications". Pour l'heure, Mug in France ne précise pas l'origine exacte de ses produits. "Réponse négative de tout le monde", affirme Alain Mouly. "Nous avons finalement envoyé 300 mugs estampillés porcelaine française à l'Elysée", a-t-il ajouté, sans vouloir dire où exactement en France étaient fabriqués ses mugs. En d'autres termes, les jours de Mug in France à l'Élysée sont comptés.

Dernières nouvelles