Emmanuel Macron : sa remarque à un chômeur qui ne passe pas

Emmanuel Macron

Macron dit à un jardinier chômeur d'aller dégoter un job dans l'hôtellerie : "Je traverse la rue, je vous en trouve"

Vous allez à Montparnasse, vous faites une rue avec tous les cafés et les restaurants, franchement, je suis sûr qu'il y en a un sur deux qui recrute en ce moment. Actuellement sans emploi, Jonathan Jahan s'est retrouvé sous le feu des projecteurs après avoir interpellé Emmanuel Macron sur sa situation, durant le week-end à l'Elysée.

"Si vous êtes prêts et motivés, dans l'hôtellerie, le café, la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit ou je vais, où ils ne me disent pas qu'ils cherchent des gens", a déclaré Emmanuel Macron lors d'un échange filmé par la presse. "J'ai pris une photo avec lui, je lui ai serré la main et puis je me suis dit: c'est le moment où jamais de lui poser la question", a-t-il raconté sur Europe 1. Je traverse la rue et je vous en trouve.

Alors qu'en France, le taux de chômage s'élève toujours à 9,1%, selon les derniers chiffre publiés en août par l'Insee, la recette miracle pour trouver du travail selon Emmanuel Macron serait donc de.changer de métier, où d'étendre ses compétences des métiers du jardinage à ceux de la restauration.

"Honnêtement, hôtel, café, restaurant, je traverse la rue, je vous en trouve", a-t-il poursuivi, avant d'inviter le jeune homme à aller postuler dans le quartier du Montparnasse, à Paris. Le jeune homme dit avoir reçu "une claque".

Sur Europe 1, le jeune de 25 ans a estimé que "ce que (Macron) a dit n'est pas normal, je l'ai un peu en travers de la gorge. Je vais faire l'essai dans la semaine, on verra par la suite", a-t-il assuré. Malgré la vexation, Jonathan pourrait donc bientôt trouver du travail. "Oui", a t-il répondu, expliquant qu'il avait beau "envoyer des CV et des lettres de motivation, ça ne fait rien". "Donc, on appelle ce jeune chômeur à se mettre en contact avec nous".

Interrogé par Franceinfo, le président national, François Félix, confie que "le côté positif de ce buzz, c'est que depuis ce matin, au bureau de la FNPHP, on n'arrête pas de recevoir des offres d'emploi de producteur pour ce jeune homme".

Dernières nouvelles