Un ex-consul honoraire de Pologne jugé pour l'assassinat d'une milliardaire monégasque

AFP  Archives | Un des assassins présumés d'Hélène Pastor et de son chauffeur à son arrivée au tribunal de Marseille le 27 juin 2014

AFP Archives | Un des assassins présumés d'Hélène Pastor et de son chauffeur à son arrivée au tribunal de Marseille le 27 juin 2014

"Je répondrai à toutes les questions": en costume et cravate sombres sur chemise blanche, Wojciech Janowski a promis lundi de ne rien cacher, à l'ouverture du procès de l'assassinat de sa belle-mère, la richissime héritière monégasque Hélène Pastor, qu'il est accusé d'avoir commandité. Pascal Dauriac, le coach sportif de M.Janowski, est aujourd'hui un de ses co-accusés et a déclaré aux enquêteurs avoir organisé le meurtre après avoir été "manipulé" par Wojciech Janowski.

"On a exercé une pression terrible sur moi, on m'a menacé de faire accuser ma femme, Sylvia, alors j'ai cédé", confie à son avocat l'homme qui la veille de l'assassinat organisait une réception payée par sa compagne pour célébrer la fête nationale polonaise dans un hôtel de luxe.

Poursuivis pour assassinats ou complicité, et association de malfaiteurs, six des dix accusés, dont Wojciech Janowski, comparaîtront détenus au cours de ce procès qui doit durer jusqu'au 19 octobre.

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor, alors âgée de 77 ans, est victime d'un guet-apens devant l'hôpital de l'Archet à Nice. Il s'était ensuite rétracté, assurant n'avoir pas compris lors de sa garde à vue le sens du mot "commanditaire" et accusé son ancien coach sportif de lui avoir soutiré de l'argent contre une "protection". Celui-ci repart après avoir ouvert le feu et laissant derrière lui les deux victimes gravement blessées.

Dans une déclaration faite à l'AFP, Gildo Pallanca-Pastor, le fils de la milliardaire monégasque Hélène Pastor tuée en 2014, a expliqué que le principal accusé, Wojciech Janowski, avait le sourire le jour du décès de sa mère.

Al Hair Hamadi, 35 ans, l'un des deux Marseillais recrutés pour exécuter le contrat, a avoué devant la cour, avoir joué le rôle du guetteur.

L'enquête a permis de retrouver très rapidement la trace des tueurs présumés qui avaient agi à visage découvert et laissé dans leur sillage une multitude d'indices.

Les enquêteurs les suivent de près et passent au crible leurs appels téléphoniques ainsi que les images de vidéosurveillance qui leur permettront de remonter jusqu'aux donneurs d'ordre présumés. La fille d'Hélène Pastor est rapidement mise hors de cause, mais pas son compagnon.

Le 23 juin, elle procède à une vague d'interpellations dans laquelle figurent Sylvia, demi-s?ur de Gildo, et son compagnon, Wojciech Janowski.

En dépit des apparences, Wojciech Janowski est aux abois: selon l'accusation, il détourne depuis des années à son profit ou pour ses sociétés une grande partie des 500 000 euros que verse chaque mois Hélène Pastor à sa fille.

L'homme d'affaires comparaîtra aussi pour subornation de témoin: il est aussi accusé d'avoir payé un détenu - ce qu'il nie - par l'intermédiaire de sa nièce avocate, pour qu'il livre un faux témoignage le dédouanant et accusant Pascal Dauriac. Hélène Pastor meurt le 21 mai à l'hôpital de Saint-Roch à Nice après être sortie du coma.

Les débats sont prévus jusqu'au 19 octobre.

Dernières nouvelles