Une frappe israélienne contre l'aéroport de Damas déjouée (médias d'Etat) — Syrie

Plus de 40.000 candidats sont en lices pour 18.478 sièges dans toutes les provinces. Ph: AFP

Des missiles israéliens ciblent l'aéroport de Damas

"Nos lignes rouges sont plus tranchées que jamais et notre détermination à les faire respecter est plus forte que jamais", a affirmé M. Netanyahu lors du conseil des ministres, selon un communiqué de son bureau.

L'armée israélienne a mené une attaque contre l'aéroport international de Damas, samedi 15 septembre 2018, selon l'agence de presse officielle syrienne Sana. La même source n'a pas fait état dans l'immédiat de victimes ou de dégâts, mais a diffusé une vidéo du système antiaérien en train d'être déclenché.

Tsahal mène régulièrement des raids en Syrie contre des positions iraniennes ou pour empêcher des transferts d'armements au profit du Hezbollah libanais.

Israël n'a pas commenté ces informations. "Nous ne commettrons jamais plus cette erreur", a prévenu le Premier ministre israélien.

Il s'agit de la dernière d'une série de frappes de missiles israéliennes qui ont visé les bases militaires syriennes pendant la guerre en Syrie. L'Iran, bête noire d'Israël, est un autre allié de poids du régime de Damas dans sa guerre contre les rebelles et les jihadistes. L'Etat hébreu martèle qu'il ne lui permettra pas de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui.

Le 4 septembre, des avions militaires israéliens avaient tiré des missiles contre des "positions militaires iraniennes " dans l'ouest de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) qui avait fait état de trois militaires syriens tués.

Après plus de sept ans de conflit, le régime syrien contrôle désormais environ deux-tiers du pays. Il a fait plus de 360.000 morts et des millions de personnes ont été forcées de quitter leur foyer.

Dernières nouvelles