Le jeune chômeur répond à Macron : "venez avec moi chercher du travail"

Vous faites une rue vous allez à Montparnasse vous faites la rue avec tous les cafés et les restaurants... Franchement je suis sûr qu'il y en a un sur deux qui recrute en ce moment. Allez-y ! a conseillé Emmanuel Macron à un jeune chômeur

Du mal à trouver un emploi ? Macron conseille l'hôtellerie-restauration

Quelques instants plus tard, Emmanuel Macron insiste: "Hôtels, cafés, restaurants".

Bonne nouvelle pour le jeune chômeur: depuis cet échange devenu viral, François Félix, le président de la Fédération nationale des producteurs de l'horticulture et des pépinières (FNPHP), s'est "transformé en Pôle emploi".

Emmanuel Macron lui avait d'abord indiqué qu'il ne pouvait pas s'occuper de tout le monde "un par un" avant de lui conseiller d'aller dans le quartier de Montparnasse pour chercher du travail. "Vous faites une rue, vous allez à Montparnasse, vous faites la rue avec tous les cafés et les restaurants. franchement je suis sûr qu'il y en a un sur deux qui recrute en ce moment". Jonathan Jahan est l'horticulteur au chômage qui a conversé avec Emmanuel Macron à l'occasion des Journées du patrimoine sous l'oeil de plusieurs caméras. "Ça m'a blessé. Ce n'est pas la réponse que j'attendais". "Javais envie de lui dire "venez avec moi chercher du boulot", a-t-il dit au micro dEurope 1. Pas audible, pour Emmanuel Macron, qui continue sa leçon. " Si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie, les cafés, la restauration, le bâtiment, il n'y a pas un endroit où ils ne disent pas qu'ils cherchent des gens ", lui assure le chef de l'État. J'ai pris une photo avec lui, je lui ai serré la main et puis je me suis dit: "c'est le moment où jamais de lui poser la question", raconte Jonathan Jahan, joint par Europe 1. "Aujourd'hui, j'envoie des CV et je reçois des lettres et des lettres de refus. Je me lève le matin et je me dis: 'pourquoi je me lève à 6 heures pour aller chercher du travail alors que je sais la réponse'".

"[Emmanuel Macron] n'est pas du tout dans la réalité, il est complètement à côté de la plaque, a enfin estimé le jeune horticulteur sur la chaîne de télévision. Lui, il rêve. Il est président, mais il ne s'occupe pas des personnes qui sont au chômage, il ne s'occupe pas de tout ça ".

Dernières nouvelles