Une vidéo d'agression sexuelle sur internet bloquée par la police — Toulouse

A l'arrière-plan de cette image le parking d'une boîte de nuit de Balma, aux portes de Toulouse où une jeune femme a été victime d’un viol collectif le week-end des samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

Toulouse: une vidéo d'agression sexuelle sur internet bloquée par la police

La police nationale a été alertée à de nombreuses reprises via Twitter et demande de ne pas relayer ces vidéos.

La police nationale a été saisie suite à la diffusion sur le réseau social Snapchat de vidéos présentant "des actes sexuels non consentis qui seraient survenus dans la région toulousaine", explique-t-elle dans un tweet posté ce lundi en fin de journée. Toujours sur ces vidéos, consultées par un journaliste de France 3, on peut y entendre les cris de la victime et des individus demander d'arrêter de filmer: " Arrête de filmer, c'est un viol (...) c'est un viol, c'est un viol ". Selon France Bleu Occitanie, le viol aurait été commis dans la nuit de samedi à dimanche aux abords d'une boîte de nuit toulousaine. "Laissez-moi seul, il faut que je lui règle son compte", dit alors un des agresseurs".

La vidéo montre le viol collectif d'une jeune femme, âgée de 19 ans, par quatre hommes âgés de 25 à 30 ans, précise le quotidien régional. Cette plateforme du ministère de l'Intérieur permet de signaler en ligne un contenu suspect ou illicite repéré sur internet. Les autorités ont bloqué la diffusion de la vidéo.

Des investigations de la brigade de recherche de la gendarmerie de Toulouse Saint-Michel sont en cours afin d'identifier la discothèque où les faits auraient été commis, la victime et les auteurs présumés de l'agression. Les faits ont été confirmés par la victime, selon la porte-parole du parquet. Les agresseurs, eux, n'ont pas encore été identifiés.

Dernières nouvelles