Son chirurgien lui ouvre le mauvais genou — Amiens

Amiens: un chirurgien se trompe et ouvre le mauvais genou

L’hôpital n'a pas souhaité s'exprimer sur l'affaire. Image d'illustration. @ GUILLAUME SOUVANT AFP

Lorsqu'il entre au centre hospitalier universitaire d'Amiens le 6 avril dernier pour une opération bénigne du genou, Ali, un habitant de la commune de Saveuse dans la Somme n'imaginait pas rester immobilisé durant trois longs mois. "Le chirurgien est arrivé, il m'a dit qu'il y avait eu un petit souci, très léger, qu'il a juste ouvert la jambe droite". Il a décidé d'aller au bout de la procédure pour que la responsabilité du chirurgien et de l'hôpital soient retenues. "Même sur le compte rendu opératoire, que je me suis procuré, il ne parle que de la jambe gauche, jamais de la droite".

Mais après les faits, celui-ci semble vouloir la cacher et prescrit des anti-douleurs uniquement pour le genou gauche de son patient, qui n'est même pas guéri, selon Ali. Un homme de 39 ans est en conflit avec le CHU d'Amiens après l'erreur d'un chirurgien, qui lors d'une opération, lui a ouvert.le mauvais genou, rapporte Le Courrier Picard. Quant au médecin, explique-t-il, "il a tout fait pour cacher son erreur".

C'est finalement sa compagne, présente à ses côtés au moment de son réveil, qui se rend compte que son ami a les deux genoux bandés.

Il n'y avait rien de normal: l'équipe médicale s'est trompée de genou. Il ne voulait pas laisser de traces. Une période d'autant plus pénible que le chirurgien n'avait pas prévu de soins pour le genou droit. Il souhaite que le chirurgien et l'hôpital reconnaissent pleinement leur erreur.

Dernières nouvelles