Trump attaque à nouveau la Chine — Taxes

Les États-Unis taxent 200 milliards de dollars de produits chinois                         En savoir plus

Les États-Unis taxent 200 milliards de dollars de produits chinois En savoir plus

Comme pour mieux s'en convaincre lui-même, M. Trump a assuré que les Américains qui subiront les représailles chinoises étaient de "grands patriotes" qui comprenaient la nécessité de passer par cette guerre commerciale pour faire plier la Chine.

Furieuse, la Chine a indiqué qu'elle pourrait ne pas revenir à la table des négociations destinées à trouver un compromis: cette nouvelle salve américaine "ajoute de l'incertitude" aux pourparlers, a insisté Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Si sur Twitter, le conseil de Donald Trump à Apple en début de mois avait été de fabriquer ses produits aux États-Unis et de commencer à y construire de nouvelles usines (Apple faisant fabriquer la grande majorité de ses produits en Chine), il s'avère qu'Apple a évité la surtaxe. Ces tarifs douaniers prendront effet le 24 septembre et jusqu'à la fin de l'année. "Le 1er janvier, les taxes douanières seront portées à 25 % ", a-t-il expliqué dans un communiqué transmis par la Maison-Blanche. "Or, ce que les États-Unis viennent d'annoncer ne témoigne d'aucune sincérité, d'absolument aucune bonne foi ", s'est-il indigné, fustigeant des droits de douane " inacceptables " pour Pékin.

Des droits punitifs adoptés en juillet et août par Washington ciblaient déjà des biens chinois représentant 50 milliards de dollars d'importations annuelles aux États-Unis. Les produits visés seront taxés à environ 10%, écrit le Wall Street Journal, alors que l'administration américaine avait parlé de 25%.

Donald Trump a annoncé mardi la taxation de 200 milliards de dollars (170 milliards d'euros) d'importations chinoises à partir du 24 septembre. Le groupe redoutait en revanche que sa montre connectée et ses écouteurs sans fil soient taxés, mais il n'en a rien été. Le président américain estime que les tarifs douaniers - pas seulement avec la Chine - placent "les Etats-Unis dans une posture de négociation très forte, avec des milliards de dollars et des emplois qui affluent dans notre pays".

L'objectif de Donald Trump est que Pékin réduise de 200 milliards le déficit commercial des Etats-Unis en ouvrant davantage son marché aux produits américains.

Ce conflit semble pour l'heure avoir peu d'effet sur la première économie mondiale qui tourne à plein régime, même si les mesures de rétorsion ciblées des partenaires des Etats-Unis se font sentir dans certaines régions et certains secteurs.

Dernières nouvelles