OM-Francfort - Rudi Garcia : "Les arbitres de surface ne servent à rien"

Le défenseur croate Duje Caleta-Car lors de sa présentation au centre d'entraînement Robert Louis Dreyfus à Marseille le 20 juillet 2018

des banderoles « UEFA mafia » déployées dans tout Marseille

L'absence de supporters et l'arbitrage ont pesé lourd dans la défaite subie par l'OM face à Francfort (1-2). Le président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, a recadré une spectatrice en tribune lors du match de la Ligue Europa opposant l'OM à Francfort, jeudi 20 septembre, au stade Vélodrome de Marseille (Bouches-du-Rhône).

L'avantage, c'est que les joueurs de Rudi Garcia n'auront pas le temps de douter, puisqu'ils affronteront dès ce dimanche soir un OL revigoré au Groupama Stadium.

Après la partie, Trapp est revenu sur ce match joué à huis clos: "Ça faisait bizarre, je crois que ce n'est pas amusant de jouer dans un stade vide".

Mais les Allemands ont renversé le résultat en seconde mi-temps, marquant le but de la victoire à la 89e minute. "Après la rencontre, il a suggéré que la faute n'incombait pas complètement à son équipe". Mais on aurait certainement dû mener avant, au moins deux fois. C'est quand même assez surprenant de voir qu'aujourd'hui tous les grands championnats ont l'assistance vidéo et qu'en Coupe d'Europe, qu'on soit en Ligue des champions ou en Ligue Europa, on continue avec ces arbitres de surface qui ne servent à rien. Je n'ai même pas envie de revenir sur l'arbitrage parce qu'il était à la hauteur de notre public, c'est-à-dire néant.

Dernières nouvelles