Les femmes sont les plus touchées

Un senior sans emploi ni retraite sur trois vit sous le seuil de pauvret

Après 50 ans, on vit aussi souvent sans emploi ni retraite

Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), publiée ce mercredi 19 septembre, le rappelle. Ce qui correspond à 1,4 million de personnes, souligne le service statistique des ministères sociaux.

"En 2015, 1,4 million de personnes âgées de 53 à 69 ans n'ont perçu ni revenu d'activité ni pension de retraite, que celle-ci soit de droit direct ou de réversion, soit 11 % des personnes de cette tranche d'âge". Ils sont en revanche 6,0% chez les seniors retraités et 7,4% chez les seniors en emploi. Voici le portrait-robot de ces Français, ni actifs ni retraités, qui traversent "une période intermédiaire".

Ces seniors sont majoritairement des femmes (pour deux sur trois), relève l'étude.

Âgés en moyenne de 58 ans, ils cumulent les problèmes: 29% expliquent être "en mauvais ou très mauvais état de santé", quand 30% sont reconnus administrativement comme handicapés. Ils sont aussi globalement moins diplômés.

La moitié de ces seniors sans emploi ni retraite n'ont pas de diplôme (ou alors juste le certificat d'études primaires). En outre, 61 % d'entre eux ont été ouvriers ou employés. Ces seniors sont également plus exposés à la précarité lorsqu'ils sont seuls ou que leur conjoint est dans la même situation, sans emploi ni retraite. C'est-à-dire qu'ils recherchent activement un emploi et sont disponibles pour travailler. 13 % de ces seniors sont quant à eux au chômage: "Le sentiment d'éloignement du marché du travail et le découragement prédominent" chez ces personnes, constatent les auteurs de l'étude. Logiquement, ils sont donc aussi beaucoup plus pessimistes: 32% des seniors sans emploi ni retraite pensent qu'ils ne trouveront pas de travail, contre 14% des 25-52 ans. Un pourcentage particulièrement élevé, alors que 40% des retraités actuels sont dans cette situation, et 27% des seniors qui travaillent. Sans emploi et ne percevant aucune retraite, un tiers d'entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté.

De fait, leurs principales ressources proviennent d'aides sociales: trois ménages sur quatre de seniors NER bénéficient de prestations sociales non contributives (aides au logement et minima sociaux tels que le RSA ou l'Allocation adulte handicapé, notamment). En l'absence des minimas sociaux et fiscaux, quasiment un senior sans emploi ni retraite sur deux serait pauvre.

Dernières nouvelles