Nordahl Lelandais n'avait pas l'intention de donner la mort, affirme son frère

Un convoi de gendarmerie arrive à Pont-de-Beauvoisin le 24 septembre 2018

Un convoi de gendarmerie arrive à Pont-de-Beauvoisin le 24 septembre 2018

"On ne met pas une claque pour tuer".

Cette nuit, à Pont-de-Beauvoisin (Isère), se déroulera la reconstitution de l'enlèvement suivi de la mort de Maëlys de Araujo, huit ans, par l'ex-maître chien Nordahl Lelandais. Pour le caporal Noyer, il était ivre en sortant de discothèque. Placé en détention provisoire depuis le 3 septembre 2017, Nordahl Lelandais est mis pour examen pour le meurtre de la fillette. Ensuite il y a une claque et la tête qui rebondit au niveau de la tempe sur un endroit dur de la portière, j'imagine que cela a pu se passer comme ça.

Depuis la mise en examen de Nordahl Lelandais, dans le cadre de l'enquête sur l'agression sexuelle de sa petite-cousine en août 2017, avec le rapprochement entre les âges et la proximité des dates, "on ne peut pas exclure que Maëlys n'ait pas été agressée sexuellement elle aussi", observe Me Caroline Rémond, avocate des parents de la petite-cousine, alors que les deux dossiers ont été joints. "Quant à Arthur Noyer, le caporal il est mal retombé" après une bagarre. Il se demande par exemple si son frère n'a pas bénéficié d'une complicité. Pour lui, il est impossible qu'il est commis " l'irréparable volontairement. Je le sens incapable de pouvoir faire du mal gratuitement. Ce n'est pas Nordahl.

"Il y a dû y avoir un problème, je ne sais pas ce qui s'est passé mais Nordahl a pété un câble", a-t-il confié à nos confrères de RTL. "À un moment, il y a le diable qui est passé". "Quelque chose d'irrationnel s'est produit". Même si le jeune homme dit comprendre la "douleur" et la "détresse" des proches des victimes, il critique "les fuites" qu'il y a eu dans la presse concernant son frère Nordahl. Avant d'ajouter: "Nordahl est un homme normal. Il n'a pas pu commettre une chose aussi horrible volontairement", ajoute-t-il, en référence à la mort de Maëlys. Ce n'est pas possible. Sven Lelandais l'assure: son frère, Nordahl Lelandais, n'est ni "un tueur froid", ni "un tueur en série".

Sven Lelandais n'avait pas parlé depuis plusieurs mois. Je n'imagine pas Nordahl pédophile ni homosexuel. En connaissant mon frère et en voyant toutes les bimbos qui venaient à la maison, il avait de quoi plaire. Donc, pourquoi imaginer un truc avec un enfant?

"Si les motivations sexuelles venaient à être avérées, Sven ne lui tournera pas le dos".

Dernières nouvelles