Pendant l'Olympico, les Bad Gones ont dérapé — OL

Marseille

"Marseille est une ville où règne le sida" : le tract odieux des ultras lyonnais

Pendant le match Lyon-Marseille (4-2), un tract polémique a été distribué dans les tribunes du virage Nord, occupé notamment par le groupe des Bad Gones. Voici ce que les supporters ont pu lire sur le tract qui faisait référence aux footballeurs marseillais. "MARSEILLE EST UNE VILLE OÙ RÈGNE LE SIDA!", est-il écrit.

"Leur ville sale, leur club de donneur de leçons, leur accent insupportable, et pour finir leurs ultras prétendument antiracistes mais plus sûrement anti-français!", poursuit cet édito qui appelle à hisser "haut le pavillon du Virage nord" contre "la vérole sudiste" pour faire "couler le rafiot marseillais". Par un communiqué, le vainqueur du choc des Olympique a même condamné fermement ces actions, envisageant même de porter plainte contre les responsables de ce tract.

" Le tract des supporters est ridicule et odieux, a estimé le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, à l'issue du match".

Informé de l'odieux message délivré dans son stade, Jean-Michel Aulas n'a pas tardé à réagir. Les gens qui ont été pris, qu'ils soient de Marseille ou de Lyon, seront sanctionnés sévèrement par la justice. 99 % de nos supporters sont formidables.

L'incroyable succès à City avait déjà été entaché par le comportement ahurissant d'un supporter lyonnais en parcage, qui s'était fendu d'un salut nazi à visage découvert devant la caméra, comme s'il s'agissait d'un geste tellement lambda pour lui qu'il ne voyait pas de problème à le montrer à toute l'Europe.

Ce tract fait le tour du web tant sa violence est inouïe.

Dernières nouvelles