Le prix Nobel de médecine 2018 dévoilé

Le Nobel de médecine à un duo nippo-américain pour ses recherches sur le cancer

Le Nobel de médecine à l’Américain James Allison et au Japonais Tasuku Honjo

Chacun de leur côté, les deux scientifiques se sont évertués à "lâcher les freins" et "appuyer sur les bonnes pédales d'accélération" du système immunitaire, a précisé le jury Nobel.

" J'en rêvais mais je ne pensais pas que cela se réaliserait". Ce professeur d'immunologie au Centre du cancer de l'Université du Texas et Tasuku Honjo, 76 ans, professeur à l'Université de Kyoto, avaient déjà reçu conjointement en 2014 le prix Tang, présenté comme la version asiatique des Nobels.

Les derniers Français honorés dans cette discipline sont Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, en 2008, pour avoir identifié en 1983 le virus du sida.

Après la médecine ce lundi, suivra l'octroi des Prix Nobel de physique mardi, de chimie mercredi et d'économie le 8 octobre.

Comme chaque année, les médias suédois ont tenté des pronostics avant l'annonce officielle.

Les chercheurs américain, James P. Allison, et japonais, Tasuku Honjo, sont les gagnants du Prix Nobel de médecine 2018 "pour leur découverte du traitement du cancer en inhibant la régulation immunitaire négative". Les prix en science, littérature et paix ont été créés à l'initiative de l'inventeur de la dynamite, Alfred Nobel, et sont décernés depuis 1901.

Les lauréats recevront le 10 décembre une médaille en or, un diplôme et un chèque de 9 millions de couronnes suédoises (environ 870 000 euros) qui sera divisé en deux.

Les lauréats succèdent à Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young, récompensés en 2017 pour leurs travaux sur le contrôle des rythmes circadiens.

Cette percée a permis de mettre au point une nouvelle classe de traitements qui se sont avérés efficaces contre notamment le mélanome, un cancer très agressif de la peau qui laissait jusqu'alors la médecine impuissante, tuant 50% des malades en moins d'un an après le diagnostic.

2009: Elizabeth Blackburn (Australie/États-Unis), Carol Greider et Jack Szostak (États-Unis), pour leurs découvertes sur les mécanismes de la vie et leurs applications dans la lutte contre le vieillissement.

Dernières nouvelles